•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une élue du Michigan dénonce des manifestants pro-Trump armés devant chez elle

Jocelyn Benson.

La secrétaire d'État du Michigan Jocelyn Benson.

Photo : Associated Press / Paul Sancya

Reuters

La secrétaire d'État du Michigan, Jocelyn Benson, a dénoncé une manifestation devant son domicile de plusieurs dizaines d'individus armés qui scandaient des slogans dénonçant une prétendue fraude électorale.

Les autorités du Michigan ont certifié le 23 novembre les résultats du scrutin présidentiel dans l'État donnant la victoire à Joe Biden, une étape importante dans la victoire du candidat démocrate à l'échelle nationale face à Donald Trump.

Mais ce dernier n'a toujours pas admis sa défaite et continue de dénoncer une fraude électorale à grande échelle dont lui et ses avocats n'ont pas apporté la moindre preuve.

Les manifestants rassemblés devant le domicile de Jocelyn Benson samedi brandissaient des pancartes appelant à arrêter le vol de l'élection et scandaient le même slogan, selon plusieurs vidéos publiées sur des réseaux sociaux.

Dans un communiqué sur Twitter dimanche, Jocelyn Benson a déclaré que les manifestants tentaient de propager de fausses informations sur la sécurité et la fiabilité du système électoral.

Ils m'ont prise pour cible en tant que directrice des élections du Michigan. Mais les menaces de ceux qui étaient rassemblés ne visaient en fait ni moi ni aucun autre responsable élu de cet État : elles visaient les électeurs.

Une citation de :Jocelyn Benson secrétaire d'État du Michigan

La procureure générale (équivalent du ministre de la Justice) de l'État, Dana Nessal, a dénoncé de son côté un comportement d'émeutiers.

La gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, qui s'est publiquement opposée à Donald Trump sur la gestion des mesures de restriction contre la propagation du coronavirus, a été visée par un projet d'enlèvement de membres d'une organisation d'extrême droite, avait annoncé la justice en octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !