•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pfizer pourrait expédier son vaccin dans les heures suivant l’approbation canadienne

Une personne tient un flacon de vaccin entre ses doigts.

Il ne manque au Canada qu’à approuver le vaccin de Pfizer/BioNTech pour le recevoir dans les jours qui suivront, selon un dirigeant de BioNTech.

Photo : BioNTech

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il ne manque au Canada qu’à approuver le vaccin de Pfizer/BioNTech pour le recevoir dans les jours qui suivront, selon un dirigeant de BioNTech, qui affirme que les doses canadiennes sont déjà « produites et réservées ».

Se basant sur l’exemple du Royaume-Uni, qui a autorisé le vaccin mercredi et devrait commencer à vacciner sa population dès cette semaine, Sean Marett, directeur commercial de BioNTech, a ainsi déclaré dimanche à l’émission Rosemary Barton Live de CBC que le Canada doit seulement terminer les formalités administratives pour commencer à recevoir le vaccin.

Si je prends le Royaume-Uni comme exemple, je peux dire que, si nous obtenons l'approbation à 1 h du matin, nous aurons approuvé la mise sur le marché du vaccin et l'aurons expédié dans les 24 heures, a-t-il précisé. D'après les discussions que nous avons eues, le Canada est certainement en bonne position pour approuver le vaccin sous peu, a ajouté M. Marett.

Toutefois, si l’on se fie au major général Dany Fortin, qui a été désigné pour superviser la planification logistique de l’opération de distribution des vaccins au Canada, il ne faut pas s’attendre à recevoir le produit avant janvier.

On continue à planifier une arrivée en janvier, a-t-il déclaré aux Coulisses du pouvoir dimanche.

Le vaccin de Moderna devrait être le deuxième

Le vaccin de Pfizer/BioNTech devrait donc être le premier à être autorisé, suivi de celui de Moderna, selon le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, interrogé lui aussi à Rosemary Barton Live. Deux autres compagnies qui ont soumis leur vaccin à Santé Canada pour approbation, AstraZeneca et Janssen, devraient suivre.

Nous nous attendons à ce que le vaccin de Pfizer soit le premier [à être accepté]. Nous espérons que celui de Moderna va suivre très rapidement, a noté le ministre.

Si tout va comme prévu avec ces deux vaccins, les autorités fédérales estiment que trois millions de Canadiens seront vaccinés entre janvier et mars.

Le reportage de Timothé Matte-Bergeron.

Par ailleurs, M. LeBlanc a indiqué que les provinces sont toujours en discussion avec le fédéral pour décider du nombre de doses qui seront accordées à chacune au moment des premières livraisons.

Ce qui est certain, selon le major Fortin, c’est que les territoires recevront leurs premières doses après les 10 provinces, si c’est bien le vaccin de Pfizer/BioNTech qui est le premier à être homologué.

Pour rester efficace, ce vaccin doit être maintenu à une température constante de -70 °C.

Le premier vaccin étant probablement celui de Pfizer, il y aura des points de [distribution] dans les 10 provinces. Les prochains vaccins iront dans les régions plus éloignées. Les particularités du vaccin de Pfizer sont particulièrement difficiles à gérer. On va donc se concentrer sur les endroits où le risque est plus bas, a commenté M. Fortin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !