•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 a déjà coûté 12,5 M$ à Trans Mountain

Des tuyaux en acier utilisés pour la construction d'un oléoduc dans le cadre du projet d'expansion de Trans Mountain.

À terme, le projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain doit coûter 12,6 milliards de dollars.

Photo : Reuters / Dennis Owen

Radio-Canada

Les dernières données budgétaires de la société d’État qui a racheté le pipeline Trans Mountain et gère son projet d’expansion montrent que la COVID-19 a coûté 12,5 millions de dollars à l’entreprise, qui ne connaît pas encore l’impact de ces dépenses sur sa facture finale.

Le mois dernier, le président-directeur général de Trans Mountain, Ian Anderson, disait avoir dépensé environ 1,2 million de dollars en mesures afin d’assurer la sécurité de ses employés pendant la pandémie.

Or les dernières données données publiées par la société de la Couronne établissent plutôt la note à 12,5 millions de dollars.

En réponse aux questions de CBC, M. Anderson soutient que la différence vient de la séparation des coûts entre l’exploitation régulière du pipeline et son projet d’expansion.

Ainsi, les frais de 1,2 million de dollars liés à la gestion de la pandémie annoncés précédemment sont consacrés l’exploitation de l’oléoduc actuel, alors que l’entreprise a dépensé 11,3 millions de dollars en vue de protéger les employés qui travaillent à la construction du nouveau pipeline contre la COVID-19, précise Ian Anderson.

Il soutient toutefois qu’il est trop tôt pour dire si les dépenses liées à la gestion de la pandémie auront pour effet d’augmenter encore les coûts de construction. En février, la société de la Couronne avait déjà fait savoir que le budget du projet d’expansion était passé de 7,4 milliards de dollars à 12,6 milliards.

Selon le PDG, Trans Mountain prévoyait déjà des fonds pour gérer les imprévus et il est possible qu’ils soient suffisants pour absorber la facture de la pandémie.

Ces nouveaux frais et la façon dont ils ont été communiqués au public font toutefois sourciller le député néo-démocrate fédéral Peter Julian, qui dit douter de la capacité du projet d’expansion de l’oléoduc reliant l’Alberta à la Colombie-Britannique à respecter son budget.

Il me semble que depuis que le premier ministre Justin Trudeau a acheté le pipeline, il y a un manque total de transparence, dit le député et opposant ardent au pipeline.

Je ne suis donc pas surpris de voir qu’il y a une différence entre le budget initial de gestion de la COVID-19 et les chiffres qu’on dévoile maintenant.

Avec les informations de David Thurton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !