•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Î.-P.-É. perd son titre de plus grand producteur de pommes de terre canadien

Un champ de pommes de terre.

Les agriculteurs de l’Île-du-Prince-Édouard indiquent que la sécheresse estivale a frappé fort à l'automne 2020.

Photo : CBC/John Robertson

Radio-Canada

Un rapport de Statistiques Canada révèle que le Manitoba et l’Alberta ont produit plus de pommes de terre que l’Île-du-Prince-Édouard en 2020.

Depuis le 19e siècle, l’Île-du-Prince-Édouard est la reine de la production de pomme de terre au pays. Le tubercule y est cultivé sur plus de 34 000 hectares.

Toutefois, de nouvelles statistiques dénotent que la production dans la province du Manitoba a atteint 2,4 milliards de livres de pommes de terre cette saison.

La province devance donc l’Alberta et l’Île-du-Prince-Édouard, qui ont respectivement récolté 2,3 milliards et 2,1 milliards de livres de patates durant la même période.

C’est par contre l’Île-du-Prince-Édouard qui a planté le plus d’hectares de pommes de terres au printemps dernier, soit un total de 83 600. Le Manitoba en a pour sa part planté 71 500 et l’Alberta 59 677.

Le conseil d'administration de P.E.I. Potato, déçu des nouvelles statistiques publiées, blâme les restrictions gouvernementales sur l’utilisation de l’eau et l’irrigation.

L’Île-du-Prince-Édouard était sur la bonne voie pour produire 2,5 milliards de livres de pommes de terre et aurait pu dépasser l’Alberta et le Manitoba, si ce n’était de la sécheresse de l’été, a conclu Greg Donald, directeur exécutif du conseil d'administration de P.E.I. Potato.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !