•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore une fois, la Haute-Gaspésie subit les contrecoups de la fermeture de la route 299

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une pancarte annonçant la fermeture de la route.

Les récentes pluies diluviennes ont eu pour effet de couper la route 299 qui relie Sainte-Anne-des-Monts à New Richmond.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les habitants de la Baie-des-Chaleurs ne sont pas les seuls à souffrir de la fermeture de la route 299, qui fait le lien entre le nord et le sud de la Gaspésie. Les gens de la Haute-Gaspésie en subissent, eux aussi, les contrecoups.

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Baie-des-Chaleurs au cours des derniers jours ont fait gonfler les cours d’eau au centre de la Gaspésie. Un pont s’est affaissé et la route a été coupée.

Les conséquences économiques et sociales sont importantes pour la Haute-Gaspésie.

Des voitures devant une chaussée abîmée.

Une partie d'un pont situé au kilomètre 12,5 de la route 299 s'est effondrée en raison de la crue de la rivière Cascapédia.

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Par exemple, pour le copropriétaire de l’entreprise Concept K, Michel Dugas, cette fermeture de route signifie d’importants retards sur la livraison de marchandises destinées à ses clients de la Baie-des-Chaleurs.

C’est des pertes importantes au niveau monétaire, du temps et de la production, explique-t-il, fatigué de revoir la même situation se reproduire.

Dans les cinq dernières années, ça fait quatre fois que ça ferme, au moins un mois à la fois. D’habitude, on vit ce stress-là au printemps.

Michel Dugas, copropriétaire de l’entreprise Concept K
Michel Dugas, copropriétaire de Concept K, pose à côté de boîtes contenant des marchandises.

Michel Dugas, copropriétaire de Concept K, doit faire un détour de quatre heures pour livrer des cadeaux corporatifs dans la Baie-des-Chaleurs.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Puisqu'il doit livrer des cadeaux que les entreprises offrent à leurs clients pour les Fêtes, le stress se fait sentir davantage.

Un lien crucial pour la santé

Le lien entre les deux régions est crucial pour les communautés, rappelle le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier.

Il y a des gens qui doivent se rendre à New Richmond, Maria ou Carleton-sur-Mer pour recevoir des soins de santé, précise-t-il, des visites chez le dentiste et autres. Donc [la fermeture de] ce tronçon de route-là, sur 145 kilomètres, ça a un impact majeur.

Une vue de la ville de Sainte-Anne-des-Monts avec son église à deux clochers.

La route 299 relie la Haute-Gaspésie à la Baie-des-Chaleurs à partir de Sainte-Anne-des-Monts.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le préfet dit avoir eu la confirmation que le ministère des Transports mettrait toutes les énergies nécessaires pour rouvrir la route le plus rapidement possible. Selon lui, le scénario avancé serait un délai d’un mois.

Il affirme miser très fort sur les efforts du Ministère.

Des pressions pour une solution durable

En voiture, la distance entre Sainte-Anne-des-Monts et New Richmond prend généralement 1 heure 20 minutes. Le détour le plus court, par la vallée de la Matapédia, se parcourt en quatre heures. C'est trois fois plus long.

C’est comme si on demandait aux gens de Québec de passer par Trois-Rivières pour se rendre à Lévis, compare la présidente de la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie, Paule Ménard-Pelletier.

Pour nous, la 299, c’est un peu un pont entre les deux rives.

Paule-Ménard-Pelletier, présidente de la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie

Dans les dernières années, la route 299 a été fermée à quelques reprises. La population, les gens d’affaires et les élus veulent éviter à tout prix que cela ne se reproduise.

Il faut une réparation qui soit durable et qu’une analyse soit faite pour que la solution apportée perdure dans le temps, presse Paule Ménard-Pelletier.

La présidente de la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie, Paule-Ménard-Pelletier

La présidente de la Chambre de commerce de la Haute-Gaspésie, Paule Ménard-Pelletier

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Pour sa part, le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, entend accentuer la pression pour faire bouger les choses.

De voir que c’est une fermeture indéterminée, je trouve ça un peu, injuste, estime-t-il. On va mettre de la pression dans les prochains jours pour voir si on ne peut pas mettre le maximum d’efforts pour rétablir ce tronçon-là.

Il s'inquiète entre autres pour les personnes qui ont des rendez-vous médicaux à l’hôpital de Maria.

En attendant la réouverture de la 299, l'entrepreneur Michel Dugas est résigné. Il n’a pas le choix. Il devra livrer la marchandise promise avant Noël, peu importe le temps et le prix.

D’après le reportage de Jean-François Deschênes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !