•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau réseau en Atlantique pour lutter contre les homicides conjugaux

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une femme se défend, en montrant la main en signe «d'arrêt».

Il s’agit du tout premier réseau de ce genre au Canada.

Photo : Nadine Shaabana/Unsplash

Radio-Canada

Le Conseil des premiers ministres de l’Atlantique (CPMA) annonce la création d’un réseau régional pour lutter contre les homicides conjugaux dans les quatre provinces de l’Atlantique.

Cette initiative voit le jour en prévision de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, qui aura lieu le 6 décembre.

Il s’agit du tout premier réseau de ce genre au Canada. Les travaux ont débuté vendredi.

Le réseau vise principalement à améliorer les efforts de prévention et les interventions liées à la violence conjugale dans les quatre provinces.

Il est essentiel de comprendre le contexte des homicides familiaux dans le Canada atlantique afin d’élaborer des mesures de prévention adaptées à la culture unique de la région, peut-on lire dans un communiqué du CPMA.

Les gouvernements de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick s’engagent à mettre fin à toutes les formes de violence fondée sur le genre.

Le CPMA souligne que les femmes sont les plus grandes victimes de la violence conjugale et des homicides au sein des foyers.

Le réseau tiendra aussi compte des besoins particuliers des populations marginalisées et plus à risque du Canada atlantique.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.