•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente à l'amiable : Vancouver peut entamer la rénovation du Balmoral et du Regent

L'hôtel Balmoral.

L'hôtel Balmoral avait la réputation d'être le plus miteux du quartier Downtown Eastside.

Photo : Radio-Canada / Tina Lovgreen

Une entente à l'amiable est survenue entre la Ville de Vancouver et la famille Sahota, propriétaires des hôtels de chambres à occupation simple Regent et Balmoral. Les deux hôtels ont d'abord été fermés en raison de centaines d'infractions aux règlements municipaux puis expropriés par la Ville en 2019.

Le conseil municipal de Vancouver a adopté une motion d'expropriation des édifices pour 1 $ chacun en 2019 dans le but d'en faire des logements abordables. Les propriétaires ont alors demandé une révision judiciaire de l'expropriation.

Nous avons décidé de nous entendre à l'amiable avec les propriétaires afin de réduire le risque financier posé par la révision judiciaire imminente et par une possible réclamation pour une compensation plus importante, nous voulions également permettre aux fonctionnaires municipaux d'entamer la planification des consultations publiques sur l'avenir des deux immeubles, explique la Ville dans un communiqué publié vendredi.

Des logements insalubres

On voit un évier brisé très sale et le sol d'une pièce rempli d'ordures.

Une chambre de l'hôtel Balmoral

Photo : Radio-Canada / Tina Lovgreen/CBC

Pendant des décennies, les deux hôtels accueillaient environs 280 occupants à faible revenu. Ils étaient devenus notoires pour leur insalubrité. Les propriétaires refusant d'améliorer la condition des lieux malgré les efforts de la Ville pour les forcer à répondre aux normes de sécurité et de salubrité.

Le Balmora a été fermé en 2017 et le Regent en 2018. La plupart des occupants ont été relogés.

En avril 2019, les Sahota ont accepté de payer une amende de 150 000 $ et de faire un don de 25 000 $ à des œuvres de bienfaisance locales, après avoir plaidé coupables à la majorité des chefs d'accusation énoncés dans la loi.

L'hôtel Regent.

Tous les occupants de l'hôtel Regent avaient quitté les lieux à la fin juin 2018.

Photo : Radio-Canada

La communauté sera consultée

En raison de l'importance de ces deux propriétés pour la communauté du quartier Downtown Eastside et du fait qu'ils sont situés au coeur de ce quartier, la participation de la communauté pour décider de leur avenir est une priorité, a ajouté le conseil municipal dans son communiqué.

Au cours de l'an prochain, la Ville en collaboration avec la société provinciale de logement, BC Housing, procédera à un important processus de consultation afin de s'assurer que les habitants à faible revenu participent à l'établissement d'une vision pour ces sites, ajoute le conseil municipal.

Ce dernier a demandé à ses fonctionnaires de présenter les prochaines étapes ainsi qu'un échéancier pour la revitalisation des deux propriétés au début de 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !