•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison Jobin-Bédard officiellement classée patrimoniale

La maison Jobin-Bédard apparaît, avec ses trois lucarnes et son perron soutenu par des colonnes.

La La maison Jobin-Bédard, construite entre 1770 et 1826

Photo : Radio-Canada / Société d'histoire de Charlesbourg

Félix Morrissette-Beaulieu

Le gouvernement du Québec annonce que la maison Jobin-Bédard et son site, à Charlesbourg, sont maintenant classés comme biens patrimoniaux.

Le ministère s'était engagé il y a un an à protéger la maison. La ministre de la Culture, Nathalie Roy, avait émis un avis d'intention en vue d'une classification patrimoniale. Il s'agissait d'une première étape dans un processus long d'une année qui culmine, aujourd'hui, par la classification patrimoniale de la maison.

Érigée autour des années 1800, cette résidence est représentative des maisons rurales construites au tournant du XIXe siècle, une période de transition entre la maison d'influence française et la maison traditionnelle québécoise, explique le ministère.

La maison est associée à plusieurs générations d’agriculteurs, dont plusieurs Bédard, l’une des familles pionnières de la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges, ajoute le ministère.

Je suis heureuse de procéder aujourd’hui au classement de la maison Jobin-Bédard et de son site, qui témoigne de l’histoire de la ville de Québec et de ses arrondissements, a indiqué la ministre de la Culture, Nathalie Roy.

Avant l'implication du ministère de la Culture, la Ville de Québec avait autorisé la démolition du bâtiment. Elle jugeait que la maison, construite entre 1770 et 1826, était dans un état de délabrement trop avancé pour être sauvée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !