•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un spectacle solo raconte aux enfants l’histoire de Maurice Ruddick, le minier héroïque

L'homme esquisse un sourire devant un mur.

L'acteur et dramaturge Beau Dixon a présenté pendant la pandémie son spectacle solo «Beneath Springhill: The Maurice Ruddick Story».

Photo : Kristina Ruddick

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des artistes ont passé leur confinement à travailler avec des rideaux et des lampes de poche dans leur appartement de Toronto pour imaginer un nouveau spectacle.

Un texte de Teghan Beaudette

Le théâtre se réinvente en ce moment pour garder l’art bien vivant malgré les interdictions de grands rassemblements, en particulier à l’intérieur.

Avant la pandémie, le dramaturge et acteur primé Beau Dixon effectuait une tournée dans les écoles avec son spectacle solo Beneath Springhill: The Maurice Ruddick Story (Sous le sol de Springhill : l’histoire de Maurice Ruddick).

Ce spectacle raconte l’histoire vraie de Maurice Ruddick, qui s’est retrouvé piégé sous terre après un accident minier en Nouvelle-Écosse dans les années 1950. Soixante-quinze hommes sont morts lorsqu’une partie de la mine s’est effondrée. Maurice Ruddick a eu la chance de compter parmi les rescapés, mais il a passé neuf jours prisonnier des tunnels.

Huit acteurs et actrices posent avec un masque sur une scène de théâtre.

La distribution de «Beneath Springhill: The Maurice Ruddick Story».

Photo : Linda Kash

L’histoire de Maurice Ruddick a été racontée dans une capsule des Minutes du patrimoine, qui a décrit la discrimination dont il a été victime en tant que Canadien noir et la manière dont il est resté plein d’espoir et a remonté le moral de l’équipe lors de l’accident à la mine en chantant des hymnes pendant l’attente des secours.

Il y a quelques années, Beau Dixon a écrit une comédie musicale de soixante-cinq minutes sur la vie du mineur, puis il a entrepris sa tournée.

Cependant, lorsque les écoles ont fermé au printemps, puis lorsque les visites y ont été à nouveau limitées à l’automne, M. Dixon a dû trouver une nouvelle façon de faire connaître Maurice Ruddick aux élèves.

Il s’est donc associé à l’actrice et éducatrice Andrea Houssin. Il a d’abord sollicité son aide pour diffuser le spectacle en direct dans les écoles. Le duo d’artistes l’a ensuite transformé en ce qu’il appelle un récit numérique, pas tout à fait du cinéma, pas tout à fait du théâtre, mais quelque part entre les deux.

Mme Houssin relate leurs premières tentatives de réimaginer  l’histoire : Nous avons adopté une approche très artisanale : nous avons agrafé des rideaux noirs sur les murs de notre appartement de Toronto, nous les avons éclairés avec diverses lampes, dont des lampes de poche, puis nous avons foncé!

Les éclairages et le matériel de cinématographie professionnels sont arrivés plus tard.

« Vous pouvez voir Beau se transformer et passer de l’un à l’autre de ses personnages, avec la belle qualité de son et d’image associée à la diffusion en continu. C’est une excellente vitrine pour cette histoire bien canadienne. »

— Une citation de  Andrea Houssin, actrice et éducatrice

L’objectif est de mettre à la disposition des élèves de la troisième année à la fin du secondaire une adaptation de cette œuvre à cheval entre le cinéma et le théâtre, et de l’accompagner de guides d’étude, d’exercices de théâtre et d’un entretien virtuel avec l’acteur.

Maurice Ruddick a été le premier Afro-Canadien à recevoir le titre de Citoyen de l’année pour l’aide qu’il a apportée aux autres mineurs, souligne Mme Houssin. C’est un élément important de l’histoire du Canada.

Si vous voulez en apprendre davantage sur ce spectacle ou si vous souhaitez le présenter dans votre classe, vous pouvez consulter le site www.firebrandtheatre.com (Nouvelle fenêtre) (en anglais seulement).

Cet article présente l’une des œuvres sélectionnées dans la foulée de Connexion Création, une initiative conjointe du Conseil des arts du Canada et de la section Arts de Radio-Canada. Grâce à une bourse de 5000 $ attribuée aux artistes dont les propositions ont su séduire le jury, des œuvres numériques exclusives ont vu le jour durant la pandémie de COVID-19. Cliquez ici pour voir d’autres productions gagnantes.

La version originale de ce texte peut être consultée sur la plateforme de CBC Arts (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...