•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kate Winslet brille dans le film Ammonite

Le personnage de Saoirse Ronan pose son menton sur l’épaule du personnage de Kate Winslet.

Kate Winslet et Saoirse Ronan se partagent l’écran dans le film « Ammonite ».

Photo : See-Saw Films

Radio-Canada

Le nouveau long métrage du réalisateur britannique Francis Lee, Ammonite, présente deux femmes dont le destin est bouleversé lorsqu’elles se rencontrent aux abords de la Manche, dans le sud de l’Angleterre. Selon Eugénie Lépine-Blondeau, chroniqueuse culturelle à l’émission Tout un matin, Kate Winslet y est exceptionnelle dans le rôle de Mary Anning.

L’actrice britannique incarne une paléontologue autodidacte du milieu du 19e siècle dont les découvertes glorieuses sont chose du passé. Solitaire et sans le sou, Mary Anning s’affaire à trouver des fossiles de mollusques afin de les vendre à de riches touristes et de subvenir aux besoins de sa mère malade.

Un jour, l’un de ces touristes lui propose de prendre soin de sa jeune épouse qui vient de vivre une tragédie personnelle. L’argent offert en échange est trop difficile à refuser, et la paléontologue accepte la proposition à contrecœur.

Le personnage de Charlotte Murchison est assis sur la plage.

Saoirse Ronan interprète Charlotte Murchison, dont l’arrivée dans la vie de la paléontologue Mary Anning sera bouleversante.

Photo : See-Saw Films / Agatha A. Nitecka

C’est le début d’une relation complexe entre Mary Anning et Charlotte Murchison, campée par l’actrice irlando-américaine Saoirse Ronan. Graduellement, cette relation se transforme en idylle amoureuse entre ces femmes provenant de deux milieux complètement différents.

Selon Eugénie Lépine-Blondeau, la chimie est palpable entre les deux actrices. Le film de Francis Lee mise beaucoup sur le ressenti et l’intimité entre Kate Winslet et Saoirse Ronan, plutôt que sur le dialogue. Plusieurs scènes lyriques sont d’ailleurs tournées sur le bord de la mer par le directeur photo Stéphane Fontaine.

La paléontologue Mary Anning a réellement existé, mais cette histoire d’amour imaginée par Francis Lee est fictive. Le réalisateur a voulu rendre hommage à ce personnage historique, bien qu’il ait reçu des critiques pour son scénario. Il s’en dégage un discours féministe qui s’éloigne de l’hétéronormativité, notamment parce que le film met en scène deux actrices qui ont presque 20 ans de différence.

Ammonite est offert sur les plateformes de vidéo sur demande. Le film a été présenté dans plusieurs festivals internationaux en 2020. Francis Lee est aussi le cinéaste qui a réalisé le film Seule la terre, dévoilé en 2017 et maintes fois récompensé sur la scène internationale.

Avec les informations d'Eugénie Lépine-Blondeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !