•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Almatois demandent à la Ville un nouveau parc de planche à roulettes en béton

Des rampes dans un parc de planche à roulettes.

Les rampes semblent usées.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Des amateurs de planche à roulettes et autres sport du genre d'Alma se sont mobilisés dans l'objectif de développer un projet de parc de planches à roulettes en béton. Un comité a été formé afin de porter la vision de ce projet.

La page Facebook Pour un nouveau skatepark à Alma a d'ailleurs été créée afin de permettre au comité de mobiliser la population.

Le skateboard est un sport, une forme d'art, un mode de vie et une culture qui crée des amitiés entre des personnes de classes et d'origines sociales différentes. Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le skateboard offre des avantages étonnants pour le corps et l'esprit, lit-on dans la présentation de l'initiative.

Le comité caresse l'ambition de faire de la Ville de l'Hospitalité, la Mecque de la planche à roulettes dans cette portion du Lac-Saint-Jean, comme ce fut le cas à une certaine époque. Après tout, selon le comité de citoyens, la première rampe du Saguenay-Lac-Saint-Jean aurait été construite à Alma. C'est dans cette même ville que l'un des premiers clubs du Québec qui regroupait des amateurs de ce sport fut créé.

Dans les années 80, 90, Alma, c'était un point tournant, dans le fond, du skateboard au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le skatepark d'Alma, c'était la place dans la région. Au fil des années, ça n'a pas suivi. Oui, les installations sont encore bonnes, mais on n'est plus à jour, explique l'un des membres du comité, Samuel Gingras.

Un document d'une vingtaine de pages qui présente la démarche du regroupement de citoyens a été transmis à la Ville d'Alma. En plus d'exposer leur vision, il présente divers modules qui pourraient être sélectionnés et les autres parcs du genre qui existent au Québec.

La nouvelle construction s'ajouterait à l'actuel parc de planches à roulettes situé au Parc Saint-Anne. Le comité ne se prononce pas quant à l'emplacement qui pourrait accueillir le parc de béton.

Les citoyens mobilisés espèrent que le prochain budget d'Alma alloue au moins 200 000 $ pour la réalisation du projet et que leur expertise et leur vision soient mises à contribution.

Il n'y a pas de meilleures solutions que de faire la démonstration à nos élus qu'il y a beaucoup de gens de tous les âges qui ont un intérêt marqué pour ces sports, le skateboard, la trottinette, le BMX. On a besoin de nouvelles infrastructures. Notre démarche est très positive. On leur offre notre collaboration, indique un autre membre du comité, Patrick Moisan.

Le conseil municipal à l'écoute

La démarche du comité de citoyens s'est retrouvée sur la table du conseil municipal en début de semaine. Plusieurs élus se sont montrés favorables au projet lors de cette séance ordinaire.

Le dossier qui nous a été présenté est vraiment très étoffé. Il y a une volonté ferme de travailler avec le comité mis en place pour la conceptualisation du site afin de répondre aux besoins, a mentionné le conseiller municipal Frédéric Tremblay.

Les services, on les donne à notre population. C'est important de la consulter pour savoir c'est quoi vraiment le dernier cri par rapport au skatepark et de savoir c'est quoi les besoins, aujourd'hui en 2020, pour faire du skateboard, a ajouté son collègue, François Carrier.

Le projet de parc de planches à roulette s'inscrit dans le programme triennal d’immobilisations d'Alma. Celui-ci sera étudié, au cours des prochains jours, par les élus almatois.

L'orientation du conseil municipal quant à ce projet sera connue lors de la présentation du budget prévue le 14 décembre.

Un sport toujours d'actualité

À l'instar de plusieurs autres sports, la planche à roulettes a, elle aussi, connu un engouement en raison de la pandémie. Copropriétaire de la boutique Homies d'Alma, Elizabeth Cunningham confirme la hausse de la demande au cours des derniers mois.

La clientèle qui s'est présentée au commerce d'Alma s'est montrée très variée. Seul, en famille ou entre amis, les clients se sont montrés intéressés à ce sport. C'est individuel, mais au final, c'est un sport de groupe, soudé. Chacun fait sa petite affaire, mais en gang, image-t-elle.

D'après les information d'Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !