•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des patients du Nunavut atteints de la COVID-19 transportés au Manitoba

Une enseigne d'un service d'urgence.

Des Nunavummiut atteints de la COVID-19 ont récemment été envoyés dans un hôpital de Winnipeg, au Manitoba, en raison de complications médicales.

Photo : Radio-Canada

Des Nunavummiut atteints de la COVID-19 ont été envoyés par avion-ambulance au Manitoba en raison de complications médicales.

Ils se trouvent dans un hôpital de Winnipeg et leur état de santé est stable, a assuré vendredi le médecin hygiéniste en chef du Nunavut, Michael Patterson, en point de presse.

Le Dr Patterson a précisé que moins de cinq personnes étaient concernées, mais il n’a pas souhaité divulguer le nombre exact de patients transférés ainsi que leur communauté de résidence.

À l’heure actuelle, le Nunavut compte 51 cas actifs répartis dans deux communautés, soit Arviat (44 cas) et Whale Cove (7 cas).

Avec un hôpital et 12 respirateurs pour les 25 communautés du territoire, les ressources de santé demeurent limitées. Le gouvernement indiquait, à la mi-novembre, qu'il était prêt à envoyer des patients se faire soigner en Alberta, au Manitoba ou en Ontario.

Situation critique au Manitoba

Le Manitoba fait cependant face à une montée en flèche des cas de COVID-19 depuis les dernières semaines.

Vendredi, les autorités sanitaires manitobaines rapportaient que 361 personnes avaient été hospitalisées et 55 autres aux soins intensifs, des records pour la province.

Des chiffres comme ceux-ci ne sont pas durables et le système de santé ne peut pas soutenir une telle pression à long terme, a affirmé le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, en point de presse.

Cette situation critique soulève des questions quant à la capacité du Nunavut à faire face à la pandémie et à sa dépendance aux systèmes de santé du sud du pays.

L'infirmière en chef de Soins communs Manitoba, Lanette Siragusa, a assuré que la province continuera de traiter des patients du Nunavut pour le moment.

Nous considérons toujours les Nunavummiut comme faisant partie de la population que nous desservons, a-t-elle dit. Ils n’ont pas vraiment d’autres options dans le Nord, donc nous les accommoderons en tenant compte des besoins de la population manitobaine.

Récemment, une résidente de Sanikiluaq, dans le sud du Nunavut, a été placée aux soins intensifs d'un hôpital de Winnipeg peu de temps après avoir reçu un résultat positif. Elle s’était initialement rendue dans la capitale manitobaine pour donner naissance.

Les autorités sanitaires du Nunavut affirment qu’elles feront appel à d’autres hôpitaux partenaires si certains ne sont plus en mesure de recevoir des Nunavummiut.

Avec les informations de Beth Brown et de Gavin Boutroy

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !