•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle convention collective ratifiée pour les cols bleus de Gatineau

Une pelle mécanique creuse dans un fossé en bordure d'une route à Gatineau.

Des employés de la Ville de Gatineau au travail.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Gatineau et le Syndicat des cols bleus de Gatineau ont officiellement ratifié, vendredi, une nouvelle convention collective qui sera en vigueur jusqu’au 31 décembre 2024.

L’entente, qui touche 765 employés de la Ville de Gatineau, prévoit une augmentation de salaire de 2 % par année en plus d’améliorations au point de vue des horaires de travail et de la conciliation travail-famille.

Une vingtaine de postes temporaires seront également transformés en postes permanents au cours des deux prochaines années.

Le président du syndicat des cols bleus, Denis Savard, est satisfait de l’entente et de l’efficacité des comités de négociations, des deux côtés.

« Pour une rare fois, au niveau des cols bleus, on a été capable de signer une convention collective avec à peu près 17 mois de travail, et on peut enlever un sept mois de ça en raison de la pandémie. »

— Une citation de  Denis Savard, président du Syndicat des cols bleus de Gatineau

On a eu 56 rencontres de négociations où tout le monde a travaillé fort pour en arriver à une conclusion, affirme M. Simard.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, se réjouit également de la rapidité des négociations et est heureux de voir que le cadre financier prévu par le conseil municipal a été respecté.

Cette capacité là de travailler ensemble dans l’intérêt des citoyens est importante, affirme M. Pedneaud-Jobin. On est devant des partenaires syndicaux qui sont forts, qui sont engagés, qui défendent à la fois l'intérêt de leurs membres mais aussi l'intérêt des citoyens.

Un comité a par ailleurs été mis en place par le syndicat pour déterminer l’avenir des employés de l’aréna Robert-Guertin. M. Savard affirme que ces employés seront relocalisés mais que personne ne va perdre son emploi.

Les cols bleus de la Ville de Gatineau étaient sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !