•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tour de communication de Tracadie va se retrouver devant la cour

La tour de communication qui alimente les conversations à Tracadie

La tour de communication qui alimente les conversations à Tracadie.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Le promoteur de la tour de communication de Tracadie qualifie de « démarche préventive » sa poursuite contre la Ville de Tracadie.

Frank McLaughlin poursuit la Municipalité régionale de Tracadie parce qu'il craint que sa tour, installée sur une propriété de la Ville, finisse par être démontée.

Il a déposé, le 13 novembre dernier, un avis de motion préliminaire en Cour du Banc de la Reine à Bathurst.

La tour de communication, Chemin Saulnier Ouest, à Tracadie

La tour de communication, Chemin Saulnier Ouest, à Tracadie

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Le démantèlement de cette tour ne doit pas avoir lieu, peut-on lire dans les documents de la cour. J'en suis toujours le propriétaire pour l'instant. Cette tour doit servir à l'aide du public.

Les deux parties doivent en découdre dans une audience le 4 mars prochain.

Joint au téléphone, M. McLaughlin ne veut pas faire davantage de commentaires avant la semaine prochaine.

Lundi, les élus de Tracadie doivent discuter de ce dossier à huis clos.

Cette tour de communication d'urgence n'est toujours pas fonctionnelle. Le projet a déjà englouti environ 120 000 $ en fonds publics. Frank McLaughlin, un radioamateur, rêve qu'elle serve à communiquer en cas d'urgence, dans des cas de cataclysmes par exemple.

Mais des élus considèrent que cette technologie est dépassée.

Pas sur la même longueur d'onde

Le maire de Tracadie et le promoteur ne sont pas sur la même longueur d'onde depuis plusieurs mois. Denis Losier considère que la municipalité a déjà gaspillé suffisamment de fonds publics dans ce qu'il appelle cette aventure.

Dans les dernières réunions, on a laissé entendre une possibilité de démanteler la tour de communication, explique-t-il. J'imagine que M. McLaughlin n'était pas favorable à cette solution. Je pense qu'il veut simplement faire arrêter le conseil dans ses procédures. Il y a des élections prévues en mai 2021. Est-ce qu'il s'agit de faire ralentir le processus pour espérer un nouveau conseil qui serait en faveur du projet? Ce ne serait pas surprenant.

Denis Losier, maire de la Municipalité régionale de Tracadie

Denis Losier, maire de la Municipalité régionale de Tracadie

Photo : Radio-Canada / René Landry

Le maire Losier espère que cette démarche juridique du promoteur ne va pas empêcher les élus municipaux de trancher très bientôt.

C'est certain que dès qu'on entend parler de mesures légales ça fait réfléchir les gens, dit-il. De mon point de vue, je ne crois pas qu'on devrait agir en fonction d'une missive comme celle-là. Le conseil a tous les pouvoirs de continuer le projet ou de démanteler la tour. Les élus sont là pour prendre des décisions pour le mieux de la municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !