•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intelligence artificielle : Trudeau et Macron plaident pour un monde numérique juste

Une illustration numérique montre un visage et des données.

Le prochain sommet sur l'intelligence artificielle aura lieu en France, a annoncé Emmanuel Macron, sans en préciser la date.

Photo : iStock

Le premier ministre Justin Trudeau et le président français Emmanuel Macron renouvellent leurs engagements pour « un monde numérique juste, transparent et inclusif » lors du Sommet du Partenariat mondial sur l'intelligence artificielle (PMIA) de Montréal.

Dans une allocution prononcée vendredi matin lors du premier sommet virtuel en raison de la pandémie, Justin Trudeau a rappelé la nature multipartite de cette initiative, née des discussions lors du sommet du G7 en juin 2018 dans Charlevoix, en réaffirmant les engagements du Canada.

En tant que premier président du PMIA, le Canada est prêt à travailler avec vous à la mise en place d’un écosystème mondial de l’intelligence artificielle qui fera la promotion de l’innovation responsable tout en favorisant la diversité et l’inclusion, a dit le premier ministre.

Il s’agit d’une tâche cruciale et le Canada est là pour contribuer à l’avancement de nos progrès.

Une citation de :Le premier ministre Justin Trudeau

Le président Macron a indiqué, lui aussi, que l’intelligence artificielle est un moteur puissant du progrès humain. Je pense sincèrement que la technologie et l’intelligence artificielle permettront de nouveaux progrès dans tous les domaines, notamment pour relever les défis sanitaires et environnementaux, a ajouté M. Macron.

Mais cela implique une coordination essentielle entre les acteurs étatiques et non étatiques, cela implique des engagements, un changement des comportements, parfois aussi des régulations nouvelles.

Une citation de :Le président français Emmanuel Macron
Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron.

Photo : Reuters / BENOIT TESSIER

Ce progrès, a ajouté le président français, est entravé par des externalités négatives, qui constituent de véritables défis pour les utilisateurs de ces technologies.

Le président Macron a cité quelques exemples comme la surveillance de masse, les discriminations, la cybercriminalité et la désinformation.

Sans des garde-fous appropriés, la technologie peut être utilisée pour affaiblir la démocratie pour menacer des valeurs universelles consacrées par les Nations unies.

Une citation de :Le président français Emmanuel Macron

M. Trudeau a pour sa part rappelé que son gouvernement a déposé une nouvelle loi pour mettre en œuvre une charte du numérique. Il s’agit, a-t-il expliqué, de protéger la vie privée en ligne, ainsi que les processus démocratiques et pour sévir contre le contenu violent et extrémiste.

Justin Trudeau et Emmanuel Macron ont réitéré leur disposition à travailler dans un esprit de coopération multilatérale pour faire avancer ce projet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !