•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu d’attente pour entrer dans les magasins de Trois-Rivières

Une file de gens à l'extérieur d'un commerce.

Les gens attendaient une dizaine de minutes dans la journée de vendredi à l'extérieur de la SAQ Dépôt du boulevard des Récollets.

Photo : Radio-Canada / François Genest

Radio-Canada

Les files d’attente à l’extérieur des commerces étaient rares à Trois-Rivières dans la journée vendredi alors que les nouvelles restrictions entraient en vigueur. Les commerçants ne remarquent pas non plus de diminution de l'achalandage.

Dès vendredi, tous les commerçants doivent réduire le nombre de clients à 1 personne par 20 m2. Ils doivent également afficher clairement le nombre maximal de personnes permis à l’entrée de leur magasin.

Ils étaient pour la plupart déjà habitués à restreindre le nombre de personnes dans leurs murs. On a toujours demandé un seul client en dedans, explique la propriétaire de Rose Vanille, Caroline Poisson. Lorsque des files se forment à l’extérieur, elle a mis en place un système pour accélérer le ramassage des commandes prépayées.

À la Librairie Poirier, une employée à l’entrée remet aux clients des dominos pour garder le compte. Les gens se sont habitués, il y a un roulement. Les gens viennent ici pour acheter. Ils comprennent qu’il faut qu’ils aillent relativement rapidement, constate le directeur général, Guy Rousseau.

Les clients ne semblent pas être découragés par les nouvelles mesures. Ceux rencontrés continuent d’appuyer la décision prise par le gouvernement Legault. Je suis à 100 % d’accord, on n’a pas le choix, affirme l’un d’eux.

Beaucoup de changements pour les épiceries

Les épiciers s’étaient déjà préparés à un temps des Fêtes différent pour 2020. L’annonce de jeudi concernant l’interdiction des rassemblements vient tout de même changer la donne. Les commandes passées en octobre ne sont plus adaptées aux besoins.

On se doutait que les gens allaient manger différemment, confie Francis Desrochers, copropriétaire du IGA Des Chenaux à Trois-Rivières. Il estime que les réservations pour les buffets ont baissé de moitié par rapport à l’année dernière.

Francis Desrochers rappelle qu’on a déjà vu une diminution des ventes de dindes pour l’Action de grâce. Il croit que la situation sera semblable pour Noël. Les gens se rabattent sur les rôtis de dinde. Ils sont très populaires, observe l’épicier. Il ajoute que les fondues semblent également populaires pour sa simplicité et son aspect festif, peu importe le nombre de personnes à table.

Des changements à la porte

Le gouvernement Legault a également annoncé de nouvelles restrictions pour les commerces qui entrent en vigueur vendredi. Francis Desrochers assure qu’il y a toujours quelqu’un à la porte pour rappeler les mesures sanitaires comme le lavage des mains.

Il rappelle qu’ils ont déjà eu une pratique au printemps. Une limite de clients était fortement suggérée par la santé publique, mais pas obligatoire. Ce que je dirais là-dessus c’est de privilégier les visites seules. C’est la clé si on veut tous s’aider pour éviter que les gens attendent à l’extérieur, propose le propriétaire.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !