•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des enseignants « décorent » les centres de services scolaires pour exprimer leur colère

Des centaines de fanions ont été posés en face du siège social d'un centre de services scolaires.

Des centaines fanions pour exprimer la colère des enseignants.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté - SEE

Radio-Canada

Des enseignants du Syndicat de l’enseignement de l’Estrie (SEE) ont « décoré » les sièges sociaux des centres de services scolaires de la Région-de-Sherbrooke, des Hauts-Cantons et des Sommets vendredi matin. Une manière d’exprimer leur mécontentement face au déroulement des négociations entourant le renouvellement de leur convention collective.

Ce coup d’éclat a pour objectif de démontrer que les enseignants sont mobilisés, malgré le contexte difficile actuel, a fait savoir par voie de communiqué le syndicat.

Le syndicat qualifie de  méprisante  l’offre présentée en mai dernier par le gouvernement qui avait été rejetée par 97 % des membres de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) qui ont exercé leur droit de vote.

Les enseignantes et enseignants de l’Estrie ont clairement exprimé leur détermination à obtenir une entente satisfaisante pour régler les problèmes qu’ils vivent dans les écoles et les centres.

Richard Bergevin, président du Syndicat de l’enseignement de l’Estrie.

Le SEE affirme que le syndicat a fait « un pas significatif » en juin dernier, mais que le gouvernement « refuse toujours de négocier sur une autre base que sa proposition de mai dernier ». Ça fait près d'un an qu'on est négociation avec le gouvernement, a déploré le président du syndicat Richard Bergevin en entrevue à l'émission Par ici l'info. Les négociateurs du gouvernement n'ont pas de mandat pour faire évoluer la situation.

Une pancarte où on peut y lire "faut que ça change maintenant" posée devant le siège social d'un centre de services scolaire.

Une pancarte revendicatrice posée par des membres du SEE.

Photo : Radio-Canada / Graiceuseté - SEE

Les enseignants souhaitent notamment une diminution de leur tâche de travail, des améliorations concernant les services offerts aux élèves en situation de handicap ou en difficulté d’apprentissage et une meilleure rémunération.

M. Bergevin promet qu'il aura d'autres actions d'ici le temps des fêtes. On ne souhaite certainement pas aller vers des choix de grève, mais on ne peut pas attendre éternellement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !