•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Waskapitan : Val-d’Or fait écho au décès tragique de Joyce Echaquan

Une dizaine de personnes regarde la projection à l'extérieur. Certains sont près du feu pour se réchauffer.

Anachnid, Florent Vollant, Jemmy Echaquan, Natasha Kanapé Fontaine, Ariane Moffatt, Patrick Watson, Kanen, Jeremy Dutcher, ont entre autres répondu présents au spectacle.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

La communauté de Val-d’Or a démontré sa solidarité dans la lutte contre le racisme lors d’une projection en plein air de Waskapitan, jeudi soir.

Le spectacle-bénéfice rendait hommage à Joyce Echaquan, cette femme Atikamekw décédée dans des circonstances troubles à Joliette, en septembre dernier.

L’événement qui a réuni une quarantaine de personnes était organisé conjointement par le Centre d’amitié autochtone et la Ville de Val-d’Or.

Des femmes se réchauffent près du feu. Derrière elles, d'autres regardent la projection.

Les spectateurs ont bravé le froid pour assister à l'événement jeudi soir à Val-d'Or.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Pour Édith Cloutier, directrice générale du Centre d’amitié autochtone, cette soirée est un geste de plus qui démontre les efforts posés à Val-d’Or pour la réconciliation entre les peuples.

On ne connaissait pas personnellement Joyce Echaquan, mais on s’est tous sentis interpellés par ce qu’elle a vécu, explique-t-elle. Elle est un peu devenue notre George Floyd. C’est réconfortant de savoir que la solidarité autour de son histoire est venue des Premières Nations de partout au pays, mais aussi des Québécois. Tout le monde a eu un grand choc de société. Ce soir, on montre que Val-d’Or se tient debout face au racisme.

Tous les membres du conseil municipal ont tenu à participer à la soirée. Même si les tristes événements se sont déroulés dans un hôpital de Joliette, la mort de Joyce Echaquan a touché la société québécoise en entier.

Ça aurait pu arriver n’importe où au Québec, que ce soit dans le système de santé ou ailleurs, note le maire Pierre Corbeil. On a vu lors de la Commission Viens que nous avons encore du chemin à faire et ça passe par des appels à l’action. Ce soir, on pose un geste qui est un écho vers cette situation tragique.

Une jeune femme chante au micro. Son image est projetée dans un stationnement et des personnes présentes la regardent.

La projection en plein air était organisée dans le stationnement du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Originaire de Kitcisakik, Martin Gunn tenait à être présent pour afficher son soutien à la lutte contre le racisme.

Je travaille à la Piaule et je vois beaucoup d’injustice et des enjeux dans tous les aspects de la société, raconte-t-il. Le racisme, ça a toujours été présent et c’est un combat de tous les jours. C’est en restant uni qu’on va passer à travers de bien des choses. On ne peut pas être individualistes.

Le spectacle-bénéfice Waskapitan, qui signifie rapprochons-nous en atikamekw, sera diffusé gratuitement sur Internet jusqu’au 3 janvier 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !