•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Éric et Pascale Fournier devant plusieurs cadeaux.

Éric et Pascale Fournier ont lancé une initiative sur les réseaux sociaux pour offrir des cadeaux à des aînés.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

À trois semaines de Noël, plusieurs se font lentement à l’idée, quoique à contrecœur, que le temps des Fêtes sera célébré sans leurs proches. 

C’est encore plus vrai pour les personnes âgées en résidence qui doivent limiter autant que possible, voire interrompre, les déplacements non essentiels afin de se protéger contre la COVID-19.

Ça va être plutôt ennuyant. […] Nous sommes en isolation ici. Je ne sors pas du tout, puis je n’ai pas de possibilité de recevoir de la visite non plus, raconte Estelle Cooper, 90 ans, qui demeure à la Résidence St-François située à Casselman.

Éric Fournier, un agent immobilier du coin, connaît bien ce refrain, puisque sa grand-mère, une résidente d’un établissement de soins de longue durée de la région, vit la même réalité.

Personnellement, ça me touche. Je ne peux pas voir ma grand-mère. Et ça fait plusieurs mois. Ça m’a fait réfléchir, confie l’homme de 45 ans.

Cette réflexion a mené Éric Fournier et sa conjointe Pascale à lancer une initiative sur les réseaux sociaux afin d’apporter un peu de joie et de gaieté à 154 aînés de la région durant cette période des Fêtes hors de l’ordinaire.

Outre la Résidence St-François de Casselman, un autre établissement y prend part, soit la Résidence Le Pavillon d'Embrun.

Les personnes âgées participantes devaient remplir une carte de vœux qui était ensuite acheminée à une âme charitable.

S’en est suivie une vague soudaine de générosité qui a pris les Fournier par surprise.

Moi, je croyais que ça allait prendre quelques semaines pour avoir tous ces cadeaux-là. Mais non, en dedans d’une semaine, […] toutes nos cartes sont parties », a dit l’agent immobilier d’un air satisfait.

L’initiative a été accueillie à bras ouverts par l’équipe de la Résidence St-François qui, en raison de la pandémie, a été forcée d’annuler le programme d’activités habituel.

Deux femmes discutent avec un journaliste.

Ann-Marie Desroches à gauche, et Hélène Lauzon à droite, sont respectivement assistante administrative et directrice de la nutrition à la Résidence St-François de Casselman.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

On ne pouvait pas faire notre bingo annuel. On ne pouvait pas faire notre marché de Noël que nous faisons habituellement avec les commerçants locaux, explique Ann-Marie Desroches, assistante administrative à la Résidence St-François.

C’est très difficile pour les résidents de ne pas pouvoir être avec leur famille, de ne pas pouvoir passer ce temps-là avec [leurs proches]renchérit la directrice en nutrition de l’établissement, Hélène Lauzon.

Estelle Cooper avoue ne pas avoir formulé de demande spécifique. Dans son cas, la surprise sera totale.

Ça me fait bien plaisir de savoir [que je vais recevoir un cadeau]. Il me semble que je ne mérite pas ça. J’ai de la misère à comprendre que des gens puissent être si généreux que ça, avoue-t-elle candidement.

Chose certaine, Éric et Pascale Fournier comptent bien remettre ça l’an prochain.

On va même essayer d’ajouter d’autres foyers […] pour essayer de donner des sourires à plus de gens, conclut Éric Fournier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !