•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’abolition des sifflets de train divisera Charny en deux

Une locomotive du CN sur un chemin de fer.

Les sifflets de train sont activés près de 200 fois par jour dans le secteur Charny, à Lévis.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Des clôtures devront être ajoutées de chaque côté du chemin de fer dans le secteur Charny pour compenser l’abolition des sifflets de train. Si cette proposition est bien accueillie par les citoyens qui souhaitent diminuer la pollution sonore, certains craignent une dégradation du paysage et de la canopée.

La Ville de Lévis a tenu jeudi soir sa première séance d’information depuis qu’elle a annoncé sa volonté d’aller de l’avant avec le processus d’abolition des sifflets de train, en novembre.

Une cinquantaine de personnes ont virtuellement assisté à la présentation.

Le directeur du génie et biens immobiliers à la Ville, Pierre Lefèvre, a soulevé qu’il faut éliminer tous les risques d’intrusion sur le chemin de fer pour que le Canadien National (CN) accepte de ne plus activer les sifflets des trains 400 mètres avant de traverser un passage à niveau.

La Ville a réservé un montant d’un million de dollars pour exécuter les travaux qui seront exigés par le CN. Cette volonté fait suite au dépôt d’une pétition de près de 500 citoyens incommodés par l’activation de près de 150 sifflets de train chaque jour dans le quartier.

Une clôture de plus d’un kilomètre

Comme il y a trois traverses ferroviaires rapprochées dans le secteur de Charny, le train se fait entendre sur une distance minimale de 1,2 kilomètre.

Plusieurs citoyens ont d’ailleurs demandé qu’une quatrième intersection soit ajoutée au projet.

Je ne comprends pas que la rue des Générations a toujours été ignorée. Il y a une résidence pour aînés. Ça affecte grandement le sommeil, a fait valoir Alain Bilodeau, un citoyen impliqué dans la démarche.

Une carte satellite montre trois passages à niveau.

Les passages à niveau de l'avenue des Églises, du chemin de Charny et de la rue de la Traverse.

Photo : Radio-Canada / Google Earth

Cette proposition sera évaluée par la Ville. Il faudrait donc que toute cette portion soit clôturée.

Le sifflet est un moyen pour prévenir l’intrusion et dire aux gens "éloignez-vous du chemin". Dans les mesures de compensation, il faudra clôturer pour compenser le sifflet de train, a précisé le maire de Lévis Gilles Lehouillier.

Cette dépense de la Ville a inquiété Patrick Couture, un citoyen du quartier. Il craint que cette clôture nous apporte en Allemagne à une autre époque en divisant le vieux quartier en deux.

Le maire de Lévis a assuré que différents modèles de barrière seront proposés.

Coupe d’arbres

La bonne nouvelle est que tous les passages à niveau étudiés sont munis de mesures de sécurité comme des feux clignotants, des sonneries et des barrières, ce qui fait que le projet est viable, selon Pierre Lefèvre.

Le problème est que 38 empiétements par des propriétaires le long du chemin de fer ont été observés sur l’emprise du CN. Des négociations devront donc être entamées avec les citoyens riverains pour installer la clôture.

Certaines portions sont boisées ce qui entraînera potentiellement un déboisement. Andréanne Bolduc demande à la Ville de limiter les coupes d’arbres.

Je suis pour le projet. Mais si je perds les arbres derrière ma cour, je vais devenir contre, a fait savoir la citoyenne.

La Ville a répondu que tout allait être fait pour limiter les impacts de l’installation de la clôture.C’est un peu comme les empiétements. On veut minimiser les impacts pour les riverains. Il y a certains secteurs qui auront besoin d’un déboisement, mais on ne sait pas qu’elle en sera l’ampleur, a précisé Pierre Lefèvre.

La Ville de Lévis compte exécuter les travaux d’ici la fin de 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !