•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TransLink confirme avoir été la cible d’un rançongiciel

Un Skytrain à l'arrêt à une station.

TransLink précise que tous les services de transport en commun continuent de fonctionner (archives).

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Radio-Canada

La société de transport en commun TransLink, qui dessert Metro Vancouver, confirme avoir été la cible d’un logiciel de rançon dans les derniers jours.

Les passagers peuvent à nouveau payer leurs droits de passages avec une carte de crédit ou de débit aux guichets Compass, indique le PDG de TransLink, Kevin Desmond, dans une déclaration transmise par courriel jeudi soir.

TransLink indique également que les clients qui ont récemment acheté des laissez-passer mensuels ou ajouté de la valeur sur leur carte Compass verront bientôt ces crédits apparaître.

Les modes de paiement par carte étaient interrompus aux guichets depuis mardi, lorsque des activités suspectes ont été détectées sur le réseau informatique de la société de transport.

Dès la détection, nous avons pris des mesures immédiates pour isoler et arrêter les actifs et systèmes informatiques clés afin de contenir la menace et de réduire l'impact sur nos opérations et notre infrastructure, peut-on lire dans la déclaration de M. Desmond.

Nous travaillons maintenant à reprendre les opérations normales de façon aussi rapide et sécuritaire que possible, ajoute-t-il.

Il soutient que TransLink va mener une enquête complète afin de comprendre ce qui s’est produit et quelles informations ont pu être compromises. M. Desmond affirme que la société de transport ne stocke pas les données de paiement des droits de passage.

Nous utilisons un gestionnaire de paiement tiers sécurisé pour toutes les transactions tarifaires et nous n'avons pas accès à ce type de données, soutient-il.

Il précise enfin que tous les services de transit continuent de fonctionner, qu’aucun système de sécurité du transport en commun n'est affecté, et que d’autres mises à jour seront fournies au fur et à mesure que de plus amples informations seront disponibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !