•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme brandissant une hache blessé par balle par la police à Toronto

Un magasin Seven-Eleven est bouclé après avoir été le lieu de l'intervention lors de laquelle la police a fait feu sur l'homme.

L'UES a invoqué son mandat après qu'un homme armé d'une hache a été transporté à l'hôpital à la suite d'une confrontation avec des policiers de Toronto.

Photo : CBC/Michael Charles Cole

Radio-Canada

Le chien de garde de la police de l'Ontario mène une enquête après qu'un policier a tiré sur un homme brandissant une hache jeudi après-midi à Etobicoke, dans l'ouest de Toronto.

L'homme de 30 ans a été transporté à l'hôpital dans un état sérieux, mais sa vie n'est pas en danger, selon les ambulanciers paramédicaux de Toronto.

La police de Toronto a déclaré avoir reçu des appels au sujet d'une personne avec un couteau à 16 h 07 jeudi dans le secteur de boulevard Lake Shore Ouest et la 24e rue. Plusieurs personnes avaient téléphoné à propos d'un homme avec une hache criant sur les gens.

Lors d'un point de presse tenu jeudi soir à propos de l'incident, l'inspectrice Katherine Stephenson a affirmé que les forces de l'ordre ont localisé l'homme puis qu'un agent a déchargé son arme à feu.

L'Unité des enquêtes spéciales (UES) de l'Ontario a été chargée de poursuivre l'enquête.

L'UES est un organisme provincial indépendant qui enquête sur les incidents impliquant la police ayant entraîné la mort, des blessures graves ou des rapports d'agression sexuelle.

Personne n'a été blessé par l'homme qui aurait tenu la hache.

Une forte présence policière demeurait sur place dans la soirée de jeudi. Le boulevard Lake Shore Ouest est fermé de la 20e à la 26e rue et le public est prié d'éviter la zone.

La police demande à tous les témoins de se manifester auprès d'elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !