•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cas de COVID-19 dans le Centre-du-Québec ne diminuent pas

Une infirmière tient un écouvillon.

Une infirmière tient un écouvillon.

Photo : AFP / Philippe Lopez

Radio-Canada

La directrice régionale de la santé publique, Dre Marie-Josée Godi, estime que l’évolution des infections en Mauricie est encourageante. « Au Centre-du-Québec, nous n’arrivons pas à maintenir une baisse graduelle du nombre de cas par jour », affirme-t-elle en ajoutant que les éclosions dans les résidences privées en sont en partie responsables.

La résidence Jardins du parc linéaire à Victoriaville compte jeudi deux résidents et trois employés de plus qui ont été infectés. Le soutien de la Croix-Rouge arrivera au cours des prochains jours.

Si le Centre L’Assomption à Saint-Léonard-d’Aston dénombre cinq nouveaux cas parmi ses employés, 24 des 36 résidents atteints ont appris mercredi qu’ils étaient maintenant rétablis. L’aide de la Croix-Rouge a été demandée dans cette résidence aussi.

Bilan du 3 décembre en Mauricie et au Centre-du-Québec

Nouveaux cas 79

Cas actifs 764 (+14)

Hospitalisations 49 (-1)

Décès +2

Le CIUSSS et les résidences pour personnes âgées étaient préparés

Alors que la région recense 11 éclosions dans des résidences pour personnes âgées, Isabelle Labrecque, la directrice adjointe au programme soutien à l'autonomie de la personne âgée, assure que le personnel était préparé à faire face à la deuxième vague de COVID-19. Le virus est extrêmement contagieux. Lorsque nous nous rendons compte que le virus s’est néanmoins introduit dans le milieu, beaucoup de dommages peuvent avoir été faits, précise-t-elle.

Isabelle Labrecque souligne que seulement 18 milieux de vie pour personnes âgées sur les 237 de la région ont connu une éclosion depuis le début de la deuxième vague. Elle explique par exemple que tous les milieux d’hébergement ont été visités au moins une fois au cours des derniers mois.

Le personnel a également reçu de la formation sur la prévention et le contrôle des infections. 950 champions ont été mandatés dans les milieux de vie, tant privés que publiques, pour servir d’exemple à leurs collègues en matière de prévention.

Du soutien moral pour le Centre l’Assomption

Par dizaines et très bruyants, des véhicules policiers, pompiers, remorqueuses, autobus et automobiles ont défilé durant plus d’une vingtaine de minutes devant le Centre L’Assomption, où les aînés sont durement frappés par la COVID-19.

C’est une belle motivation pour eux. Ça change les idées à l’intérieur. Ils sont confinés dans leur appartement et ils trouvent ça difficile. Ce geste nous touche droit au cœur. Dans le village, chacun prend des nouvelles , explique Alain Joyal dont la mère est l’une des deux seules aînées à ne pas avoir été atteinte par le virus.

Des enfants ont dessiné et rédigé une quarantaine de cartes de souhaits afin que chacun des résidents ait droit à une attention particulière.

On leur a écrit qu’il fallait pas se décourager. On leur a souhaité joyeux Noël et joyeuses Fêtes. Dans quelques lettres, on a souhaité un bon rétablissement et qu’on pense à eux , raconte une des jeunes.

C’est la deuxième fois que les enfants se mobilisent pour rédiger des cartes aux aînés. Cet été, le geste avait permis un bel échange entre les deux générations puisque chacun des résidents a pris soin de répondre aux enfants en écrivant à leur tour une carte.

Avec les informations de Sarah Désilets-Rousseau et Jonathan Roberge

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !