•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annulation des Fêtes : le SPS ne compte pas faire de « chasse aux sorcières »

Une voiture du Service de police de Sherbrooke

Le SPS n’hésitera toutefois pas à sévir si nécessaire (archives).

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Alors que le gouvernement du Québec a confirmé l'annulation des rassemblements de 10 personnes entre le 24 et le 27 décembre dans les zones rouges, le Service de police de Sherbrooke (SPS) dit ne pas vouloir faire de chasse aux sorcières auprès des récalcitrants pendant les Fêtes, mais n’hésitera pas à sévir si nécessaire.

On n’a pas l’intention de partir une chasse aux sorcières et [regarder] l’ensemble des maisons et des foyers de Sherbrooke. Mais tout ce qui sera exagéré et rapporté au SPS sera nécessairement vérifié, indique Danny McConnell, directeur du SPS, lors d’une entrevue avec Radio-Canada Estrie.

On va aussi fonctionner sur plaintes. [...] On va répondre aux plaintes qui nous sont acheminées et vérifier s’il y a des rassemblements illégaux. Comme on le fait présentement, parce qu’on est en zone rouge, poursuit-il.

Les contrevenants qui décideront de se réunir malgré tout malgré les Fêtes s’exposent à des constats d’infractions de 1000 $, soit 1546 $ avec les frais, met en garde le directeur du SPS.

C’est sûr que le SPS sera là pour faire appliquer la réglementation.[...] Il n’y a rien qui empêche le SPS de cogner à des portes et de demander aux gens de collaborer et de simplement quitter.

Danny McConnell, directeur du Service de police de Sherbrooke

Collaboration des citoyens demandée

Danny McConnell espère la collaboration des citoyens. Jusqu’à présent, il n’a pas noté beaucoup de débordements, sauf quelques exceptions. Rappelons qu’en zone rouge, les visiteurs sont interdits sauf dans le cas d’un seul visiteur d’une autre adresse pour les personnes seules ou pour les personnes proches aidantes.

Selon M. McConnell, même si le SPS dispose de suffisamment d’effectifs actuellement, ils pourront, éventuellement, être réévalués pendant la période des Fêtes si la demande se faisait sentir.

Le premier ministre François Legault a précisé, par ailleurs, jeudi, que l'interdiction de rassemblements pour la période des Fêtes était en vigueur pour les régions du Québec en zone rouge , soit celles où l'infection est la plus répandue. Cela comprend les régions de Montréal (et ses banlieues), de Québec, de l'Estrie et du Centre-du-Québec notamment.

Ailleurs, les restrictions habituelles s'appliquent, soit 10 personnes maximum lors de rassemblements dans les résidences se trouvant en zone jaune, et 6 personnes maximum dans les domiciles situés en zone orange.

Un coup dur pour les aînés

L’annulation des rassemblements en zone rouge pendant la période des Fêtes pourra engendrer de l’isolement chez les personnes âgées, même si les personnes seules pourront recevoir une visite.

Vicky Saint-François, directrice de l'organisme Les Petits Frères de Sherbrooke, invite les Estriens à appeler leurs aînés pendant les Fêtes et à garder contact avec eux.

On invite la population à prendre le téléphone, à appeler les aînés pour s’assurer qu’ils ne sont pas complètement isolés dans le temps des Fêtes et aussi tout au long de l’année, souligne-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !