•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Î.-P.-É. reste à l’écart de la bulle atlantique jusqu’au 21 décembre

L’Île-du-Prince-Édouard prolonge de deux semaines son retrait de l’accord.

Un homme âgé assis au volant de sa voiture montre une pièce d'identité à une femme debout à côté du véhicule, portant une veste orange.

Un point de contrôle frontalier à la sortie du pont de la Confédération, à Borden-Carleton à l'Île-du-Prince-Édouard, le 3 juillet 2020.

Photo : La Presse canadienne / Brian McInnis

Radio-Canada

L’Île-du-Prince-Édouard ne compte pas réintégrer la bulle atlantique avant au moins le 21 décembre, a indiqué jeudi le premier ministre de la province, Dennis King.

Ouverte en juillet, la bulle formée des trois provinces maritimes et de Terre-Neuve-et-Labrador permettait les déplacements des citoyens sans qu’ils ne soient obligés de s’isoler 14 jours après avoir traversé une frontière provinciale, comme on l’exige des visiteurs de l’extérieur de l’Atlantique.

En novembre, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador ont suspendu leur participation à la bulle atlantique, après une recrudescence des cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.

Heather Morrison et Dennis King assis à deux mètres de distance à une longue table.

La docteure Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef, et Dennis King, premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, lors d'une conférence de presse le 28 novembre 2020.

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre King dit avoir discuté des récents développements avec la docteure Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de la province insulaire. La propagation du virus semble ralentir ces derniers jours ailleurs dans les Maritimes, mais pas assez pour que l’Île-du-Prince-Édouard soit suffisamment rassurée.

L'isolement pour 14 jours maintenu

La province devait réintégrer la bulle atlantique le 8 décembre à minuit, mais le gouvernement King prolonge son retrait de l’accord pour deux semaines supplémentaires.

Les gens qui entrent à l’Île-du-Prince-Édouard en provenance de tout autre endroit doivent se placer en isolement, qu’ils ressentent ou non des symptômes de COVID-19, durant leurs premiers 14 jours dans la province. Cette exigence demeure en vigueur pour tous les visiteurs, au moins jusqu’au 21 décembre.

Il y avait jeudi cinq cas actifs de COVID-19 connus des responsables de la santé publique à l’Île-du-Prince-Édouard. Depuis le début de la pandémie, 72 Insulaires ont été infectés par le coronavirus, mais on n'a déploré aucun décès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !