•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des tests de dépistage rapide pour les enseignants de Winnipeg dès janvier

Le Manitoba prépare aussi sa campagne de vaccination contre la COVID-19.

Un appareil portatif posé sur un comptoir. Il a sensiblement la dimension qu'un grille-pain.

En tout, 20 appareils de test portatifs créés par le groupe pharmaceutique Abbott sont déployés dans des communautés du Manitoba.

Photo : Getty Images / Spencer Platt

Radio-Canada

La province mènera dès le retour du congé des Fêtes un projet pilote de dépistage rapide auprès des enseignants de Winnipeg, annonce Brian Pallister en conférence de presse jeudi.

Le Manitoba fait des progrès dans ses mesures pour assurer qu’il pourra lancer une campagne de vaccination efficace pour protéger les personnes les plus vulnérables face à la COVID-19, affirme le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister. Il ajoute qu'elles seront combinées à un meilleur accès à des tests de dépistage rapide dans l’ensemble de la province.

Tester les enseignants d’abord

Le projet pilote permettra de tester tous les enseignants et le personnel de soutien dans les écoles de Winnipeg deux fois par mois, durant le reste de l’année scolaire, affirme Brian Pallister.

Ces tests ne seront pas offerts aux élèves, puisqu’ils ne sont pas conçus pour les enfants, dit-il.

Bilan des cas dans les écoles

Selon les données de la province, il y a eu 1436 cas de COVID-19 dans les écoles manitobaines jusqu’ici. Dans 1084 cas, les malades sont des élèves, et dans 352, des membres du personnel.

Pour la plupart, ces cas ne reflètent pas une transmission à l’école, précise un porte-parole de la province par courriel. À ce jour, nous avons eu la preuve d’une transmission à l’école au sein de six établissements scolaires.

Ces chiffres ont presque doublé depuis le 17 novembre, date de la mise à jour précédente concernant les cas dans les écoles.

Comparaison entre le 17 novembre et le 2 décembre 

  • Total de cas dans les écoles : 675 le 17 novembre, 1436 le 2 décembre 

  • Total de cas parmi les élèves : 513 le 17 novembre, 1084 le 2 décembre

  • Total de cas parmi les membres du personnel : 162 le 17 novembre, 352 le 2 décembre

L’accès aux tests de dépistage rapides sera par la suite élargi à d’autres personnes.

Le Manitoba a commandé des tests à l'entreprise Songbird Hyris pour une valeur de 40 millions de dollars, et devrait en recevoir 45 000 par mois.

D’autres détails sur le programme de dépistage rapide suivront plus tard, précise le premier ministre.

Le Manitoba prépare sa campagne de vaccination contre la COVID-19

Le Manitoba a fait des progrès significatifs pour coordonner la campagne de vaccination, affirme Brian Pallister.

Notre équipe d’une centaine de Manitobains dévoués a planifié et préparé pendant des mois cette campagne de vaccination. La province n’a jamais vu une telle chose.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Nous rassemblons les personnes, le matériel et les autres ressources nécessaires dans le but d’organiser rapidement une campagne de vaccination à grande échelle, dès que le vaccin sera livré, affirme M. Pallister.

Brent Roussin vaccine Brian Pallister

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, qui recevait ici le vaccin contre la grippe cet automne, espère que les Manitobains se feront vacciner en grand nombre contre la COVID-19 quand le vaccin sera disponible.

Photo : Radio-Canada / Ian Froese

Le Manitoba a obtenu tout le matériel nécessaire pour administrer deux doses de vaccin à chaque Manitobain. Cela comprend des aiguilles et des seringues. Le personnel qui administrera les vaccins recevra aussi de l’équipement de protection individuelle (EPI).

Le premier congélateur capable d’entreposer l’un des vaccins à des températures extrêmement basses à été livré et installé. Quatre autres congélateurs sont en route, indique Brian Pallister. Ensemble, ils peuvent contenir environ 1 million de doses de vaccins.

La province a aussi acheté 20 congélateurs portables qui seront mis à la disposition des communautés à mesure que les vaccins seront déployés par le gouvernement fédéral au cours des prochains mois.

Selon le communiqué de la province, la stratégie de cette campagne de vaccination sera similaire à celle de la grippe saisonnière.

Les vaccins ne seront pas obligatoires, mais la province espère que les Manitobains feront appel à leur jugement.

Avec le temps, le vaccin sera offert à toutes les personnes qui le veulent. Cela nous protégera tous contre la COVID-19, rappelle Brian Pallister.

Des systèmes de tests dans les régions

En attendant, la province envoie aussi 20 systèmes de tests rapides ID NOW du groupe pharmaceutique Abbott dans différentes communautés, en plus des 13 appareils annoncés le mois dernier.

Dans la région sanitaire de Santé Sud, les villes de Steinbach, de Boundary Trails, de Portage la Prairie et de Notre-Dame-de-Lourdes recevront chacune deux systèmes de tests.

Dans la région sanitaire Entre-les-Lacs et de l’Est, Selkirk recevra deux systèmes de tests, et Stonewall, Pine Falls, Gimli et Ashern, en auront chacune un.

Dans la région sanitaire de Prairie Mountain Health, Dauphin en aura deux, et Neepawa, Virden, Killarney et Russell en auront chacune un.

Dans la région sanitaire Nord, Thompson/Le Pas recevra un système de tests.

Le mois dernier, le gouvernement avait annoncé son intention de procéder à des tests de dépistage rapide en commençant par les communautés du nord de la province. La province avait alors reçu 13 appareils pour procéder à des tests. L’Hôpital Saint-Boniface en avait obtenu deux en raison de l’éclosion qui s’y était déclarée.

Mercredi, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a demandé au gouvernement d’offrir ces tests dans les écoles.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !