•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est le jour de la guignolée des médias virtuelle!

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une boîte de récolte de dons de la Guignolée des médias

La 20e Guignolée des médias est lancée

Photo : Radio-Canada / Jonathan Ebacher

Radio-Canada

Le premier jeudi de décembre, les travailleurs des médias sont habituellement dans les rues pour collecter des dons pour les personnes plus démunies dans le cadre de la guignolée des médias. Cette année, cet événement a cependant dû se réinventer, et se tient de façon virtuelle.

Pour Geneviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie, ce changement amène quand même des préoccupations pour les organismes de distribution de denrées.

C’est inquiétant parce qu’on sait que quand on n’est pas sollicités directement, on est peut-être un peu moins portés à donner., a-t-elle avancé en entrevue à Par ici l'info.

D’autant plus que les demandes d’aide auprès de son organisme ont augmenté cette année.

En temps normal, on faisait entre 60 et 80 dépannages par jour, et là ce n’est pas rare qu’on dépasse les 100, 120 dépannages par jour., a-t-elle remarqué.

Sans pouvoir dresser un portrait de la population à qui son organisme vient en aide, puisque les histoires de tout le monde sont variées, elle remarque une différence cette année.

On entend beaucoup de " Je ne pensais jamais avoir besoin d’une banque alimentaire dans ma vie ", c’est la plus grande différence.

Geneviève Côté, directrice générale de Moisson Estrie

La Fondation Rock-Guertin se réinvente

Le directeur général de la Fondation Rock-Guertin Denis Fortier explique lui aussi avoir fait face à de grands défis cette année.

Au lieu des 500 bénévoles qui aident habituellement à distribuer des paniers de nourriture pendant le temps des Fêtes, la Fondation aura plutôt droit à une trentaine de personnes pour respecter les règles sanitaires. La livraison à domicile est aussi proscrite, et des rendez-vous seront donnés aux bénéficiaires pour qu'ils viennent eux-mêmes chercher leurs paniers.

Puisque beaucoup de collectes de denrées ont été annulées en raison de la pandémie, la Fondation a également dû se réinventer.

On a invité les gens à faire des dons par internet, ce qui a permis d’acheter plus de marchandise, a expliqué M. Fortier à Par ici l’info.

La fondation va distribuer ces denrées non périssables à tous leurs bénéficiaires, et compléter le tout par une carte cadeau d'épicerie afin de permettre aux gens d’acheter les produits frais de leur choix.

Selon un sondage réalisé pour la guignolée des médias, un Québécois sur trois (31 %) a dû aider un proche à se nourrir au moins une fois depuis mars dernier.

Jeudi, vers 16 h, 102 823 $ avaient déjà été amassés dans la région sur les différentes plateformes de la guignolée.

Comment donner?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !