•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raptors : Pascal Siakam ne se reconnaissait plus lors des séries 2020

Pascal Siakam tient un adversaire à distance lors d'un match contre les Celtics de Boston.

Pascal Siakam sait qu'il sera appelé à prendre plus de responsabilités la saison prochaine.

Photo : Associated Press / Mark J. Terrill

La prochaine saison de la NBA ne risque pas d'être une mince affaire et la vedette des Raptors de Toronto, Pascal Siakam, a pris les moyens pour s'assurer que son passage à vide des dernières séries éliminatoires de la NBA ne se reproduise pas.

Le Camerounais a confié aux journalistes qu'il s'est repassé les derniers matchs des Raptors, mais il ne se reconnaissait pas sur le terrain.

Dépassé par tout ce qui se passait dans le monde au moment de la reprise des activités de la NBA en Floride, Pascal Siakam admet qu'il n'était pas là où il voulait être physiquement et mentalement à la fin de l'été dernier.

Au cours de l'entre-saison, il ne s'est toutefois pas préoccupé de ce qui ne lui a pas réussi durant les dernières séries. Il a d'abord travaillé pour retrouver la joie de vivre sur le terrain de basket.

Pour moi, c'était le principal objectif, dit-il. Je vais bien maintenant. Je me sens heureux, enthousiaste à propos de la suite et je sens que j'ai retrouvé cette joie (de jouer).

Des fois, ça va si vite. On mène cette vie où le basketball est là tous les jours. Puis des problèmes peuvent survenir. Il y a eu la pandémie. Des fois, on oublie de relaxer et de profiter de la vie. Quand j'ai revu les matchs, je ne me reconnaissais plus. Je n'avais pas de plaisir à jouer.

Pascal Siakam

Déçu par ses performances individuelles, il a décidé de s'entourer d'une petite équipe avec l'aide de son agent.

Il y a un peu de tout en fait (dans cette équipe). C'est la nutrition, le préparateur physique, beaucoup de gens en fait qui pourront m'aider à travailler sur moi et m'aider à aller où je veux aller, détaille-t-il.

Ces gens l'accompagneront tout au long de la prochaine saison afin de l'outiller pour qu'il puisse être à son meilleur, match après match.

Surpris du départ de Serge Ibaka

Serge Ibaka et Pascal Siakam immortalisent leur conquête du titre de la NBA avec une photo dans le vestiaire des Raptors

Serge Ibaka et Pascal Siakam ont aidé les Raptors à gagner le titre de la NBA en 2019, à Oakland.

Photo : nbae/getty images / Andrew D. Bernstein

À l'aube du camp d'entraînement des Raptors, le Camerounais reconnaît que son rôle au sein de l'équipe pourrait être appelé à changer, mais il se dit prêt à tout.

J'ai toujours été un gars pour qui c'était l'équipe (en premier). Je vais faire tout ce qu'il faut pour qu'on gagne, c'est ça l'essentiel. À la fin, si je dois jouer (au poste de) meneur ou en cinq, je vais faire ce que je peux pour que l'équipe gagne.

L'athlète de 26 ans estime aussi qu'il devra davantage s'imposer comme un meneur au sein de l'équipe.

Serge Ibaka et Marc Gasol, qui ont tous les deux quitté l'équipe au cours de la saison morte, comptaient parmi les voix importantes dans le vestiaire des Raptors.

Je pensais que Serge allait revenir alors ça m'a vraiment pris par surprise. Mais bon, je suis content pour lui […] À la fin, il sera toujours un frère pour nous. Avoir gagné la NBA ensemble, c'est quelque chose qu'on n'oubliera jamais.

Pascal Siakam

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !