•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

François Richard courtisé par les programmes d’athlétisme de l’Atlantique

François Richard avec un chandail bleu et fond floue

François Richard, étudie à l'école King's-Edgehill, à Windsor, en Nouvelle-Écosse

Photo : Radio-Canada / Paul Légère

Radio-Canada

Le coureur François Richard évolue en Nouvelle-Écosse, à l’école King's-Edgehill à Windsor. Il a récemment gagné la médaille d’or en cross-country aux Championnats scolaires provinciaux. Courtisé par plusieurs universités de l’Atlantique, l’athlète de 12e année devra bientôt faire son choix.

Dans les dernières années, François Richard, de Dieppe, accumule les bonnes performances en athlétisme aux niveaux provincial et national. Champion du six kilomètres cross-country au début de 2020, il a également remporté des médailles d’argent au 3000 mètres et de bronze au 1500 mètres lors des aux championnats d’athlétisme jeunesse en salle en mars 2019.

Deux coureurs sur une piste.

François Richard, de Dieppe, est heureux de sa performance, après avoir terminé premier à sa course de 3 000 mètres contre d'autres athlètes qu'il redoutait.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Léger

Ajoutez à ça une médaille d’argent en steeple-chase 1500 mètres des moins de 16 ans et un record provincial néo-brunswickois au Championnat national d’athlétisme jeunesse en 2018. Le jeune homme de 17 ans a déjà un parcours bien rempli.

Les Jeux de l’Acadie, un vecteur de réussite

Il a découvert cette passion pour la course alors qu’il voulait participer aux Jeux de l’Acadie. À mon premier essai, je n’ai pas été sélectionné, mais ça m’a donné la motivation de travailler plus fort encore et de m’entraîner pour ça, raconte-t-il.

Les Jeux de l’Acadie ont vu naître plusieurs athlètes de haut niveau, comme Geneviève Lalonde. Ça a eu un grand impact là-dessus, puis j’ai pu avoir mes premières courses et beaucoup de compétition, se souvient-il.

François Richard court lors des Jeux de l'Acadie.

François Richard a découvert sa passion pour la course à pied aux Jeux de l'Acadie.

Photo : Radio-Canada

Pour lui, c’est cette compétition à laquelle il a goûté aux Jeux de l’Acadie qui ont fait en sorte qu’il a continué jusqu’à s’inscrire l’école King's-Edgehill, à Windsor.

Son entraîneur Philip Hadley parle d’abord de son attitude comme de sa plus grande force. On peut avoir beaucoup de talent, mais si on n’aime pas ce qu’on fait et qu’on n’a pas le désir de s'améliorer, les capacités physiques ne sont pas suffisantes.

Viser haut

François Richard terminera ses études secondaires au printemps. Il affirme que le plan est simple : courir dans le réseau universitaire. La plupart des écoles en Atlantique m’ont contacté parce qu’ils m’ont vu courir avant. Il aura donc un choix à faire cet hiver.

Pour la suite, quand on lui demande s’il caresse aussi un rêve olympique, il ne s’en cache pas : c’est le rêve de tout athlète. J’ai toujours été confiant en moi. C’est un rêve que j’ai depuis longtemps, j’ai donc toujours les yeux sur ça. Je suis certain que si je continue à travailler fort ça va arriver un jour.

Pour le moment, François Richard se concentre à terminer son programme d’études secondaires, tout en passant à travers une pandémie mondiale, une bonne façon de garder les pieds… sur la piste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !