•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants aux besoins particuliers souffrent plus du confinement, selon un rapport

Un garçon regarde par la fenêtre avec un air penseur.

Certains enfants ont perdu l’accès à des traitements vitaux en raison de la pandémie, selon le rapport.

Photo : Getty Images / Juanmonino

La représentante des enfants et de la jeunesse de la Colombie-Britannique, Jennifer Charlesworth, décrit, dans un rapport, les conséquences des mesures sanitaires liées à la pandémie sur les enfants ayant des besoins particuliers.

Dans le document intitulé Abandonnés, Jennifer Charlesworth note que, dans les premiers mois de la pandémie, les enfants ayant des besoins spéciaux, leurs familles et leurs aidants ont vécu la disparition abrupte des aides sanitaires, sociales et éducatives dont ils bénéficiaient jusque-là.

La suspension de l'apprentissage en classe a été un désastre pour les enfants qui suivaient leurs thérapies et recevaient du soutien à l'école.

Jennifer Charlesworth, représentante des enfants et de la jeunesse de la Colombie-Britannique

Beaucoup ont perdu des traitements médicaux vitaux, des thérapies, des activités récréatives spécialisées et des temps de repos, déplore la représentante des enfants et de la jeunesse.

À la rentrée, beaucoup de familles ont hésité à envoyer leur enfant ayant des besoins particuliers à l'école en raison des nouvelles mesures sanitaires.

Au même moment, constate Jennifer Charlesworth, les aides et les services exceptionnels mis en place au cours de l'été ont pris fin, ce qui a obligé les familles à lutter seules pour leurs enfants.

La représentante des enfants et de la jeunesse enjoint donc au gouvernement de maintenir les aides et les services supplémentaires créés pendant la pandémie jusqu'à l'automne 2021.

Écouter les familles

Jennifer Charlesworth recommande aussi que les membres de familles d'enfants ayant des besoins particuliers soient reconnus comme des travailleurs essentiels afin qu'ils aient accès aux services dont leurs enfants bénéficiaient avant la pandémie.

Enfin, la représentante des enfants et de la jeunesse intime au gouvernement provincial de consulter tous les adultes qui sont impliqués dans le bien-être des enfants ayant des besoins particuliers afin de réformer un système d'aide dont certains critères d'admissibilité n'ont pas été revus depuis 30 ans.

La réponse de la ministre

La ministre des Enfants et du Développement familial, Mitzi Dean, assure qu'elle entend la détresse des familles et admire leur résistance.

Les enfants et les jeunes ayant des besoins particuliers et leurs aidants vivent des défis quotidiens que personne n'avait anticipés, affirme Mitzi Dean dans un communiqué.

Nous voulons regagner la confiance des familles.

Mitzi Dean, ministre des Enfants et du Développement familial

La ministre promet que la réforme du système d'aide sera accélérée et qu'un comité consultatif sera mis en place prochainement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !