•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le panthéon du baseball canadien honore un Ontarien œuvrant en Corée du Sud

Jamie Romak regarde la balle atterrir après l'avoir frappée au loin.

Jamie Romak a complété sa quatrième saison dans la KBO, en Corée du sud.

Photo : Twitter/KBO

L'Ontarien Jamie Romak, de London, a été reconnu par le Temple de la renommée et le musée du baseball canadien comme étant le joueur ayant le mieux représenté l'unifolié dans les rangs professionnels cette année.

L'athlète de 35 ans, qui évolue pour les SK Wyverns dans la KBO, en Corée du Sud, a été gratifié du prix Tip O’Neill, remis annuellement au joueur canadien qui a excellé de façon individuelle et apporté une grande contribution à son club, tout en adhérant aux plus grands idéaux du baseball.

L'appel a grandement surpris Romak, qui a grandi à seulement 45 minutes du panthéon du baseball canadien. Il croyait être tombé dans l'oubli en œuvrant à l'extérieur des rangs professionnels nord-américains.

Avant lui, aucun Canadien jouant dans une ligue de baseball professionnelle à l'étranger ne s'était vu décerner un tel honneur.

Ça signifie beaucoup pour moi, dit-il. Par moment, quand on prend la décision d'aller jouer à l'autre bout du monde, on peut avoir l'impression d'être oublié, mais d'être reconnu comme ça pour, je crois, l'ensemble de notre œuvre plutôt que la dernière saison seulement, c'est vraiment génial.

Je reçois des messages de gens avec qui je n'ai pas pu parler ces dernières années [à cause de nos horaires complètement différents], et je crois que c'est ce qu'il y a de plus beau dans tout ça. Ça nous donne l'occasion de rattraper le temps perdu.

Jamie Romak, joueur de baseball canadien de l'année en 2020

Larry Walker, qui a reçu le prix Tip O'Neill à neuf reprises au cours de son illustre carrière, l'a notamment félicité ce matin. Ce n'est pas tous les jours qu'on reçoit un message d'un membre du Temple de la renommée (du baseball majeur)! souligne Romak.

Romak n'est d'ailleurs pas le seul Canadien à avoir joué ailleurs que dans la MLB en 2020 à avoir remporté des distinctions. Brock Dykxhoorn, qui a lancé dans la Ligue professionnelle chinoise, a aussi reçu des votes.

Tyler O’Neill, Joey Votto (7 fois vainqueur), Vladimir Guerrero Jr., Jordan Romano, Cal Quantrill et Rowan Wick, qui ont tous joué dans les Ligues majeures en 2020, sont aussi apparus dans les bulletins.

Enfin réuni avec les siens

Jamie Romak serre son plus jeune garçon dans ses bras lors d'une entrevue par visioconférence.

De retour au Canada, Jamie Romak a pu passer du temps avec sa femme et ses deux garçons, le petit dernier (photo) étant né 10 jours avant son départ pour la Corée du Sud.

Photo : Capture d'écran

Romak vient de compléter sa quatrième saison avec les SK Wyverns. Il a été l'un des batteurs les plus dominants de la KBO avec ses 32 coups de circuit.

À l'extérieur du terrain ceci dit, la dernière campagne a été plus éprouvante en raison de la pandémie. Le prix Tip O'Neill fait office de joli baume, mais son retour au Canada le réjouit encore plus.

La femme de Romak a accouché du deuxième enfant du couple dix jours avant que Jamie ne parte pour la Corée du Sud, et le couple et leurs enfants n'ont pas pu être réunis avant que le joueur ne revienne après la saison.

Bientôt de retour en Corée du Sud

On avait espoir qu'ils puissent tous venir jusqu'en juillet, mais pour différentes raisons, ça n'a pas fonctionné alors, au final, on a passé près de huit mois loin les uns des autres, raconte l'Ontarien. Quand je suis revenu, on m'a présenté mon garçon de neuf mois comme si je ne l'avais jamais vu.

Romak estime que les deux semaines de quarantaine auxquelles il a dû se soumettre à son retour ont toutefois été une bénédiction.

De pouvoir partager aussi la nouvelle avec ma mère, ça a dû signifier beaucoup pour elle et je le comprends un peu plus maintenant, note-t-il. Cette journée et ces histoires, ce seront des moments et des anecdotes qu'on pourra partager pour le restant de nos jours. Je ne pourrais pas être plus content.

Romak a renouvelé son contrat avec les SK Wyverns à la fin du mois d’octobre. Il sera donc de retour en Corée du Sud à compter de janvier, mais cette fois, toute la famille pourra faire le voyage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !