•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 1824 nouveaux cas et 14 morts en Ontario

Des gens en file à l'extérieur d'un centre de dépistage à Toronto.

Toronto et la région de Peel sont les secteurs qui recensent le plus de cas de COVID-19 en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Alors que l'Ontario recense jeudi 1824 nouveaux cas de coronavirus, le nombre de patients aux soins intensifs dans la province franchit la barre des 200, selon l'Association des hôpitaux. Par ailleurs, Ottawa a affirmé aux provinces que les premiers vaccins seront approuvés et disponibles dès les premiers jours de 2021, selon Doug Ford.

La région de Peel (+592 cas) et Toronto (+396 cas) demeurent les zones qui recensent le plus de nouvelles infections jeudi.

Parmi les autres régions les plus touchées :

  • York : +187 cas
  • Middlesex-London : +127 cas*
  • Waterloo : +87 cas
  • Halton : +68 cas
  • Windsor-Essex : +62 cas
  • Durham : +57 cas
  • Hamilton : +56 cas
  • Ottawa : +41 cas

* La province précise que le nombre de cas de COVID-19 confirmés jeudi par le bureau de santé publique de Middlesex-London est anormalement élevé parce qu'il reflète des données qui n'avaient pas été comptabilisées au cours des trois derniers jours à cause d'une erreur.

Le nombre total de cas dans la province, jeudi, est aussi plus élevé qu'il devrait l'être, en raison de cette situation.

Lors d'une conférence de presse provinciale jeudi après-midi, le premier ministre Doug Ford a déclaré que le gouvernement fédéral avait dit aux provinces que le premier approvisionnement en vaccins serait approuvé et disponible au début de 2021.

L'approvisionnement initial sera très limité, a-t-il affirmé, ajoutant que de nombreuses questions restaient en suspens - en particulier quels vaccins arriveront en Ontario, combien et quand ils arriveront.

Doug Ford avec un masque dans une usine de Milton, en Ontario

Le premier ministre Doug Ford.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Ce sont trois questions fondamentales que je me pose depuis plusieurs semaines maintenant. Elles restent sans réponse [de la part d'Ottawa], a souligné le premier ministre.

Par ailleurs, le gouvernement de l'Ontario présentera vendredi la composition du groupe de travail sur la distribution du vaccin contre la COVID-19. Déjà en place, il est chargé de déterminer entre autres le plan provincial de vaccination.

Dans un communiqué de presse publié jeudi, l'opposition officielle à l'Assemblée législative ontarienne, souhaite que ce plan, prévu pour être déployé à partir du 31 décembre, soit rendu public avant le 14 décembre.

La députée du NPD Sarah Singh a fait remarquer que d'autres provinces et pays ont déjà publié des plans de déploiement du vaccin COVID-19. (...) Les responsables fédéraux disent que le vaccin arrivera au début de la nouvelle année. Nous avons besoin d'un plan de déploiement bien avant le dernier moment.

Au total, 121 746 cas de coronavirus ont été recensés en Ontario depuis le début de la pandémie.

Le graphique précise qu'il y a 1824 nouveaux cas en Ontario, 1541 nouvelles guérisons, 14 morts de plus ce qui porte le total à 3712 et 14 795 cas actifs aujourd'hui.

Le nombre de nouveaux cas, de guérisons, de morts et de cas actifs en Ontario, en date du 3 décembre.

Photo : Radio-Canada / Nicky Mulowa

La moyenne de nouveaux cas par jour au cours de la dernière semaine est de 1769.

Malgré 1541 nouvelles guérisons jeudi, le nombre de cas actifs augmente à 14  795.

Hausse des hospitalisations

Le nombre d'hospitalisations se chiffre à 666 (+10) jeudi.

Il y a 107 patients sous respirateur (+1) et 195 malades aux soins intensifs (+12), selon la santé publique.

Le graphique montre qu'il y a 666 patients hospitalisés, 195 aux soins intensifs et 106 sous respirateur.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de patients aux soins intensifs et sous respirateur, en date du 3 décembre.

Photo : Radio-Canada / Nicky Mulowa

Des données plus récentes de l'Association des hôpitaux font état de 203 patients aux soins intensifs à cause de la COVID-19. Toutes les régions sauf le Nord de l'Ontario ont plus de cas, indique le président de l'Association, Anthony Dale.

Ce dernier avait prévenu lorsque l'Ontario a franchi le cap des 150 patients aux soins intensifs que les hôpitaux pourraient devoir reporter certaines interventions chirurgicales non urgentes.

La province ne devait pas atteindre la barre des 200 patients aux soins intensifs avant la semaine prochaine, selon les projections de modélisation dévoilées le 26 novembre.

C'est préoccupant de voir qu'on devance les projections.

Le Dr Michael Warner, directeur médical des soins intensifs à l'Hôpital Michael Garron

La situation devient particulièrement problématique pour les hôpitaux dans les zones chaudes, ajoute-t-il.

Selon lui, 18 % des patients aux soins intensifs à Toronto ont la COVID-19. Le pourcentage est de 24 % dans les régions de York et de Halton.

Durant la première vague, le nombre de patients dans la province aux soins intensifs a augmenté jusqu'à 270, indique le Dr Warner. Toutefois, les hôpitaux avaient plus de marge de manoeuvre à l'époque, parce que les opérations chirurgicales non urgentes avaient été annulées.

Il y aurait trop de dommages collatéraux [si on faisait la même chose maintenant], dit-il.

La santé publique déplore 14 décès de plus jeudi, portant le bilan depuis le début de la pandémie à 3712.

122 cas de plus dans les écoles

Il y a 122 infections de plus en milieu scolaire jeudi.

Près de 80 % de ces cas touchent des élèves.

Le graphique précise qu'il y a 122 nouveaux cas dans les écoles, que 5146 cas ont été rapportés dans les écoles depuis la rentrée, qu'il y a actuellement 755 écoles touchées et que 6 écoles sont fermées.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La situation dans les écoles en Ontario, en date du 3 décembre.

Photo : Radio-Canada / Nicky Mulowa

Au total, 755 écoles ont actuellement un cas déclaré de COVID-19, soit un peu plus de 15,6 % des écoles de la province.

Six écoles sont présentement fermées en raison d'une éclosion.

Trois enseignants à l'École anglaise Thorncliffe Park, à Toronto, refusent de travailler jeudi en raison du grand nombre d'infections dans l'établissement élémentaire.

Nous collaborons avec le ministère du Travail pour répondre à ces préoccupations, indique un porte-parole du Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB). Pour l'instant, d'autres employés surveillent les élèves touchés.

Plus tôt cette semaine, le Conseil a révélé que 19 cas de COVID-19 avaient été recensés à l'école à la suite d'un dépistage massif volontaire. Environ 270 élèves ont été placés en confinement et suivent présentement leurs cours en ligne.

Hausse du dépistage

Près de 52 900 tests de dépistage ont été effectués au cours des dernières 24 heures.

L'Ontario surpasse ainsi son objectif de 50 000 tests par jour, après plusieurs journées sous cette barre.

Le taux de positivité des tests est de 4,4 %, jeudi.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !