•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jour de guignolée au Bas-Saint-Laurent

Deux bénévoles qui portent le masque et la visière récoltent les dons sur la rue Saint-Germain Ouest à Rimouski.

Cette année, les bénévoles des différentes guignolées ont dû s'équiper afin de respecter les mesures sanitaires mises en place.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Plus de 250 bénévoles sont à l'œuvre dans les rues de Rimouski jeudi dans le cadre de la guignolée.

La traditionnelle collecte de dons en argent et en denrées périssables a dû s'adapter à la réalité de la pandémie cette année. Guidé par la santé publique, le Centre d'action bénévole Rimouski-Neigette a équipé ses bénévoles de masques de procédure et de visières pour que ces derniers puissent récolter les dons en argent.

Un homme collecte de l'argent dans la rue et un homme dans sa voiture dépose de l'argent dans le bocal.

Le Centre d'action bénévole Rimouski-Neigette a équipé ses bénévoles de masques de procédure et de visières.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

De plus, pour recueillir les denrées non périssables, la population est invitée à se déplacer au Colisée Financière Sunlife.

Cette année on va mettre ça dans un gros camion qui est à température contrôlée qui va permettre de conserver ces denrées-là sans les retoucher pour une quarantaine de 72 heures minimum. affirme M. Poirier. Ensuite on pourra faire la livraison chez Moisson [Rimouski-Neigette] pour l'ensemble des denrées qu'on va récolter cette année, explique le directeur du Centre d'action bénévole Rimouski-Neigette, Bernard Poirier.

Temps froid et générosité à Rivière-du-Loup

À Rivière-du-Loup, une vingtaine de bénévoles prenaient part à la guignolée, jeudi matin. Malgré le temps froid, les gens étaient encouragés! , raconte Gilles Pelletier, président de la Société Saint-Vincent-de-Paul.

Les automobilistes étaient invités à remettre des dons en argent qui seront remis aux familles dans le besoin sous forme de bons d'achat dans les épiceries. Les inscriptions pour les gens qui souhaitent bénéficier de ces bons d'achat auront lieu les 14, 15 et 16 décembre prochains.

Une femme collecte de l'argent dans la rue.

Pour recueillir les denrées non périssables, la population est invitée à se déplacer au Colisée Financière Sunlife.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Pour ce qui est du montant amassé lors de la guignolée à Rivière-du-Loup, M. Pelletier souligne qu'il sera en mesure de dévoiler le montant seulement lundi, soit quatre jours après la tenue de l'événement, afin de respecter les consignes sanitaires.

On est obligé de garder cet argent-là en quarantaine avant de le compter.

Gilles Pelletier, président de la Société Saint-Vincent-de-Paul à Rivière-du-Loup

Une guignolée en ligne

Tout comme les équipes des guignolées de Rivière-du-Loup, de Sainte-Anne-de-La-Pocatière et de La Matanie, les étudiants du programme Arts, lettres et communication option médias du Cégep de La Pocatière se sont tournés cette année vers la plateforme de sociofinancement La Ruche pour amasser des fonds.

Un homme déguisé en lutin récolte de l'argent dans la rue aux passagers des voitures.

La guignolée va bon train à Rivière-du-Loup jeudi.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

La responsable du programme, Joannie Ouellet, et ses élèves ont comme objectif de récolter 5000 $ qui seront versés à Moisson Kamouraska.

Mme Ouellet explique que même si leur guignolée est en ligne cette année, l'activité conserve ses aspects communautaires et pédagogiques. Elle précise que dans le cadre des cours, les étudiants ont enregistré, entre autres, des publicités radio et qu'ils ont écrit les communiqués de presse..

C'est une cause qui leur tient à cœur année après année.

Joannie Ouellet, responsable du programme Arts, lettres et communication option médias du Cégep de La Pocatière

La campagne de sociofinancement des élèves de l'option média se poursuit jusqu'au 15 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !