•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Association des enseignants déçue de l’apprentissage à distance après les Fêtes

Des élèves avec des masques.

La province justifie sa décision en affirmant que les élèves plus vieux ont tendance à avoir plus de contacts. Ils ont donc plus de risques de transmettre la COVID-19.

Photo : Getty Images / izusek

Radio-Canada

L'Association des enseignants, la Manitoba Teachers’ Society (MTS) est perplexe et « très déçue » de l’annonce du ministère de l’Éducation. Mercredi, le ministre Kelvin Goertzen a annoncé que les élèves de la 7e à la 12e année suivront les cours à distance pendant deux semaines au retour des Fêtes.

Les élèves auront les cours à distance du 4 au 15 janvier, a indiqué le ministre en conférence de presse.

Des options d'enseignement à distance seront proposées aux élèves de la maternelle à la 6e année pour les parents qui le désirent.

J'ai énormément de mal à comprendre pourquoi ils ont pris cette décision, affirme le président de la MTS, qui représente 16 000 enseignants et enseignantes dans les écoles publiques, James Bedford.

James Bedford souriant devant le palais législatif du Manitoba avec une tuque.

Selon le président de MTS, James Bedford, les enseignants de la maternelle à la 6e année passeront la majorité de leur congé des Fêtes à planifier les premières semaines du mois de janvier. (photo: 2019)

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton

Selon la MTS, les enseignants sont en colère face à ce qu'ils perçoivent comme un message contradictoire dont ils ne comprennent pas la logique.

Les écoles ne sont pas un endroit sécuritaire [pour les élèves] de la 7e à la 12e année, mais [pour les élèves] de la maternelle à la 6e année, elles le seraient?

C’est sécuritaire pour tous ou ce ne l’est pas. On ne peut pas avoir les deux en même temps.

James Bedford, président de la MTS

La province justifie sa décision en affirmant que les élèves plus âgés ont tendance à avoir plus de contacts. Ils risquent donc plus de transmettre la COVID-19 quand ils sont à l'école. Le ministère de l’Éducation affirment que ce sont aussi eux qui préfèrent l’apprentissage à distance.

Les enseignants sont fâchés, ils voient un gouvernement qui ne comprend pas la réalité des écoles, affirme James Bedford.

La décision du gouvernement, dit-il, est particulièrement difficile pour les enseignants de la maternelle à la 6e année, qui ne savent pas combien de temps leurs élèves seront à la maison et en classe, alors qu'ils doivent enseigner aux deux groupes en même temps. Il indique que ces enseignants passeront la majorité de leurs congés des Fêtes à planifier les premières semaines du mois de janvier.

La MTS estime que tous les élèves devraient avoir un apprentissage à distance pendant tout le mois de janvier, pour permettre d'assurer une continuité dans l'enseignement, réduire la charge de travail des enseignants et réduire les risques de transmission de la COVID-19 dans les écoles à la suite du congé des Fêtes.

Avec les informations de Nicholas Frew

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !