•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un patient atteint de cancer qui craignait de contracter la COVID-19 a été déclaré positif

Un homme se prend en photo de son lit d'hôpital.

Adrian Lloyd, 52 ans, est atteint d'un cancer du pancréas de stade quatre. Il a récemment craint pour sa vie quand on lui a annoncé qu'il avait partagé des lieux avec des personnes déclarées positives à la COVID-19, alors qu'il séjournait à l''Hôpital d'Ottawa.

Photo : courtoisie

Radio-Canada

Un patient d'Ottawa atteint du cancer qui avait déclaré qu'il était « terrifié » de contracter la COVID-19 à l'hôpital après avoir partagé une chambre avec un patient positif, a maintenant reçu un diagnostic positif.

Adrian Lloyd, 52 ans, a été avisé le 26 novembre qu’un autre patient, logé dans la même chambre que lui au campus général de l'Hôpital d'Ottawa, avait contracté la maladie.

C'était la même journée alors que Santé publique Ottawa (SPO) avait déclaré une éclosion dans le secteur 5E de l’hôpital.

Mercredi, les craintes de M. Lloyd se sont confirmées lorsqu'il a lui-même été déclaré positif à la suite d'un résultat négatif antérieur.

J'ai peur et je suis aussi en colère , a déclaré Lloyd en entrevue à la CBC après avoir appris qu'il avait contracté la COVID-19.

Les hôpitaux sont censés être un endroit sécuritaire et c'est pourquoi, il y a eu plusieurs fois où j'ai eu de la fièvre ou autre chose, je ne suis pas venu à l'hôpital.

Adrian Lloyd

Dans une déclaration envoyée à la CBC, l'Hôpital d'Ottawa a déclaré que la sécurité des patients était une priorité absolue.

Lorsqu'une épidémie de COVID-19 survient à l'hôpital, tous les protocoles appropriés de prévention et de contrôle des infections sont suivis avec diligence. Cela comprend la recherche stricte des contacts et la surveillance de tous les patients pour les symptômes , a déclaré un porte-parole de l'hôpital.

Tous les patients dont le test de dépistage de la COVID-19 est positif sont immédiatement placés dans une unité COVID-19. L'hôpital a également mis en place des protocoles pour s'assurer que ces protocoles de prévention et de contrôle des infections soient maintenus. Le personnel continuera de suivre ces protocoles, dans l'ordre pour assurer la sécurité de tout le monde, indique l'hôpital.

Le compagnon de chambre aurait dû être retiré

M. Lloyd a un cancer du pancréas de stade 4 et a été admis à l'hôpital il y a près de deux semaines, après avoir développé une fièvre alors qu'il suivait un traitement de chimiothérapie.

M. Lloyd a déclaré qu'il partageait une chambre avec un homme dont le lit était à moins de deux mètres du sien, toussait continuellement la nuit et ne s'était pas fait dire de porter un masque.

Dès qu'il a commencé à tousser comme ça, il aurait dû être mis en isolement , a déclaré M. Lloyd, qui pense avoir contracté la COVID-19 en raison de ce compagnon de chambre.

Mercredi, six patients et deux membres du personnel ont été testés positifs dans le cadre de l' éclosion de COVID-19 en cours dans le secteur 5E de l’hôpital. Un des patients testés positifs est décédé, selon SPO.

M. Lloyd, qui devait déjà être sorti de l'hôpital, doit maintenant demeurer dans l’unité COVID-19 de l’hôpital pendant dix jours, pendant qu'il se rétablit.

Jusqu'à présent, ses symptômes sont légers, mais il craint qu'ils ne s'aggravent.

La nuit, parfois, je vais avoir une petite toux sèche, mais je tente de me rassurer en me disant que c'est parce que l'air ici est très sec, conclut-il.

Avec les informations de Laura Glowacki

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !