•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas plus de 4200 clients au Carrefour de l’Estrie à partir de vendredi

Une pancarte du Carrefour de l'Estrie

Le Carrefour de l’Estrie n’accueillera pas plus de 4200 clients simultanément pendant la période des Fêtes (archives).

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Le Carrefour de l’Estrie n’accueillera pas plus de 4200 clients simultanément pendant la période des Fêtes. C’est ce qu’a fait savoir la direction après l’annonce de Québec de limiter le nombre de clients dans tous les commerces de la province en fonction de leur superficie à compter de vendredi.

On a des compteurs qui calculent l’achalandage au centre commercial. Ces compteurs-là, on va les regarder d’une manière régulière pour s’assurer qu’on est dans quelle [fourchette]. Si on arrive à 4200, et peut-être un peu moins pour se laisser une marge de manœuvre, on va fermer les portes et restreindre l’accès aux gens, fait savoir Daniel Durand, directeur principal, marketing et communications du Groupe Mach qui s’occupe du Carrefour de l’Estrie.

Lorsque le centre commercial sera à pleine capacité, les visiteurs devront alors attendre à l’extérieur. Un scénario qui pourrait signifier le retour de files d'attente dans les magasins.

Selon le ratio donné par la vice-première ministre Geneviève Guilbault, cela revient à avoir une personne par 20 mètres carrés. Pour les commerces et boutiques de 20 mètres carrés et moins, ce sera un client à la fois, a précisé la ministre. De plus, chaque commerce devra afficher sa capacité maximale.

Pour éviter que de trop longues files ne se forment, la direction du Carrefour de l’Estrie fera de la sensibilisation pour que les clients reviennent à un autre moment plutôt que d'attendre à l'extérieur. Les heures d'ouverture vont également être prolongées pour permettre à plus de monde de faire leur magasinage des Fêtes.

Les commerçants devront d’ailleurs faire respecter à la lettre les autres consignes déjà en place comme le port du masque ou encore la distanciation de 2 mètres partout dans leur établissement, même dans la file d'attente pour rentrer en magasin.

Les policiers et les inspecteurs de la CNESST intensifieront leurs visites dans les commerces pour s'assurer du respect de ces nouvelles mesures qu'impose Québec, a précisé la ministre Guilbault. Les contrevenants ainsi que les clients récalcitrants s'exposent à des amendes de 1000 $ à 6000 $.

Avec les informations de Marion Bérubé et Stéphane Bordeleau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !