•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sénatrice albertaine Paula Simons défend à nouveau le Campus Saint-Jean

Vue d'ensemble du pavillon McMahon par une journée ensoleillée d'été.

La sénatrice craint que le Campus Saint-Jean ne doive déménager (archives).

Photo : Radio-Canada / Emilio Avalos

Émilie Vast

La sénatrice albertaine Paula Simons est intervenue en Chambre mercredi pour demander aux gouvernements fédéral et provincial, à l'Université de l’Alberta et à la communauté francophone de travailler ensemble pour trouver une solution aux problèmes de financement du Campus Saint-Jean (CSJ).

Le CSJ est le seul établissement à offrir une éducation universitaire en langue française à l’ouest de Winnipeg, a rappelé Mme Simons en introduction.

La sénatrice affirme que le Campus Saint-Jean a besoin de 20 millions de dollars pour rénover ses bâtiments. Selon elle, la solution de l'Université de l’Alberta serait de vendre le terrain du Campus Saint-Jean et de réinvestir cet argent dans le campus principal où s’installerait le CSJ.

Si cette vente se concrétise, ce serait un coup dur, avance Paula Simons. Elle explique que le Campus Saint-Jean se trouve au cœur du quartier francophone historique d'Edmonton et permet ainsi à ses étudiants de vivre une immersion complète dans la langue et la culture françaises.

Nous devons trouver un moyen de sauver cette institution unique et extraordinaire, a-t-elle déclaré.

La sénatrice a relayé son intervention sur Twitter. Mon premier discours au Sénat tout en français. Toujours pas parfaitement bilingue, mais j’y travaille, a-t-elle écrit.

En septembre, une chronique d’opinion publiée par la sénatrice avait beaucoup fait réagir. Mme Simons y affirmait que l’Université d’Ottawa songeait à adopter le Campus Saint-Jean comme campus satellite en Alberta.

Il y a quelques jours, l’Université de l’Alberta a présenté ses trois scénarios de restructuration possibles. Dans les trois cas, l’autonomie académique et administrative du Campus Saint-Jean est largement maintenue. Son déménagement qui a déjà été envisagé par l'Université n’y est pas évoqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !