•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les infirmiers redéployés sur le front de la COVID-19 auront une compensation

Une infirmière dans une salle d'opération.

Le syndicat des infirmiers et des infirmières du Manitoba compte 12 000 membres.

Photo : Getty Images / gpointstudio

Radio-Canada

Le gouvernement manitobain et le syndicat des infirmières du Manitoba ont signé un accord qui permettra au personnel infirmier d’être déployé dans des zones prioritaires pour combattre la COVID-19 et de recevoir un dédommagement financier à la clef.

Ces travailleurs de la santé pourront aller prêter main-forte dans des foyers de soins personnels, des unités de soins intensifs et des unités de COVID-19, explique le ministre de la Santé, Cameron Friesen, dans un communiqué mardi.

Les tâches, les lieux et les emplois du temps de travail des infirmiers et infirmières pourront être changés pour permettre de répondre aux besoins des patients des hôpitaux et des résidents de foyers de soins.

L’infirmière en chef de Soins communs, Lanette Siragusa, a indiqué que tout le personnel qui sera redéployé devrait recevoir une formation avant ses nouvelles missions.

Selon cette dernière, la santé publique essaie de faire correspondre les compétences de chacun avec leurs nouvelles missions. Ce redéploiement est opéré sur la base du volontariat dans un premier temps.

Nous voulons que les choses se passent le mieux et le plus simplement pour tout le monde, a-t-elle assuré.

Des indemnisations pour le nord

Cette entente prévoit un avantage financier pour le personnel redéployé. De plus, il est aussi question de la mise en place d’une indemnité pour les employés envoyés dans le nord de la province comme pour les infirmiers et infirmières qui y travaillent déjà, mais qui assurent d’autres quarts de travail ailleurs dans la région.

Pour la présidente du syndicat, Darlene Jackson, cet accord donne un peu de sécurité et de reconnaissance à ses membres.

Les infirmiers et infirmières ont joué un rôle critique sur le front manitobain de la réponse à la pandémie. Ils ont répondu au défi, ont travaillé sans compter leurs heures pour assurer un soin de qualité aux patients et aux résidents, indique-t-elle dans un communiqué.

Selon Cameron Friesen, la priorité du gouvernement est d’assurer un service de qualité aux patients et aux résidents.

Des milliers d’infirmiers et d’infirmières qui travaillent dans les foyers de soins personnels et dans les hôpitaux à travers la province font une différence énorme dans le combat contre la COVID-19.

Cette entente sera en place jusqu’à la fin de la pandémie.

Avec les informations de La Presse canadienne

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !