•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis 35 ans, Vision-Travail aide les 50 ans et plus à réintégrer le marché du travail

Une femme aînée qui travaille dans un commerce.

L'organisme Vision Travail aide les 50 ans et plus à retourner sur le marché du travail. (archives)

Photo : iStock

Désiré Kafunda

L’organisme Vision-Travail Abitibi-Témiscamingue fête son 35e anniversaire. Il s’agit d'un centre conseil-emploi qui est étalé partout dans la province avec pour objectif d’accompagner les chercheurs d'emplois. Ces derniers ont souvent des difficultés d’intégration ou de réintégration sur le marché du travail.

Notre rôle c’est d’assurer un arrimage parfait entre les chercheurs d’emplois et les employeurs, explique la directrice générale de Vision-Travail Abitibi-Témiscamingue, Monique Beaupré. Selon elle, la fondation a fait beaucoup de chemin depuis sa création en 1985. Elle en est fière et n’hésite pas à donner des chiffres. Notre taux de réussite de placement en emploi est de de l’ordre de 80%, insiste-t-elle.

L’histoire de Mme Garneau

À plus de 50 ans, Ginette Garneau a voulu se relancer dans le monde du travail. Elle avait besoin d'un coup de pouce et de reprendre confiance en elle. C’est dans les annonces d’un journal que Mme Garneau tombe sur l’organisation. Peut -être que ça pourrait m’aider, se dit-elle en lisant. Elle sort d’une année sabbatique et veut reprendre du service. Elle décide de suivre le cours qu’offre l’organisme Vision-Travail en entier.

À un certain âge, il y a un manque de confiance qui rentre.

Ginette Garneau, ancienne chercheuse d’emploi

Mme Garneau doit refaire son curriculum vitae. Elle se fait aider. Elle doit par exemple répondre à la question qu’est-ce que les autres pensent de toi?. Elle rit quand elle y repense. Parler de soi même a l’air si simple, pourtant ce n’est pas évident pour la dynamique cinquantenaire. C’est cependant primordial pour la constitution des CV tendances que propose Vision-Travail. Ginette Garneau s’applique et ressort satisfaite de l’expérience. Ils nous ont fait tout un beau CV, lance-t-elle. Aujourd’hui, elle travaille dans une garderie.

De l’aide pour des personnes avec des limitations

Les services offerts par Vision-Travail sont gratuits. L’organisation travaille également avec des personnes qui ont des limitations. Elle leur facilite l’accès à des programmes comme des subventions salariales ou des contrats d’intégration au travail. C’est une mesure supplémentaire pour inciter les employeurs à donner la chance à une personne avec des limitations d’occuper un emploi, explique Mme Beaupré. C’est un plus pour l’organisation qui, de par ses statistiques, touche environ 1500 personnes par année.

Vision-Travail a vu le jour de la fusion entre deux organismes qui étaient des services externes de main-d'œuvre pour les personnes handicapées et les femmes. Aujourd’hui, l’organisation aide tous ceux qui souhaitent avoir du soutien au niveau de leurs stratégies de recherche d’emploi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !