•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet domiciliaire sur les sentiers adjacents au parc Holliday, à Sept-Îles

Gilles St-Amand dans le parc Holliday, à Sept-Îles.

Les sentiers du parc permettent notamment la pratique du ski de fond et de la marche (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La construction d’un quartier résidentiel sur un grand terrain boisé qui longe le parc Holliday, à Sept-Îles, soulève des inquiétudes chez plusieurs résidents qui se désolent de perdre l'accès au réseau de sentiers sur le terrain, jusque là toléré par les propriétaires.

Le terrain en question a été acheté en 2013 par deux promoteurs de la région, Régis Bouchard et François Turmel. Ils envisagent la construction de 75 à 110 unités d’habitation qui devraient s’étendre sur une bande de 270 mètres derrière les maisons du côté est de la rue Holliday.

Après une première pelletée de terre prévue pour le mois d'août 2021, le projet, baptisé Secteur résidentiel Holliday, pourrait être terminé d’ici un an et demi.

On est avancés dans le projet. On est très avancés finalement. Changer le zonage, on en a à peu près pour 6 mois. À partir de là, on enclenche les plans et devis pour les infrastructures et je dirais que dans neuf mois, on veut enclencher le projet, explique François Turmel, un des promoteurs du projet.

François Turmel se tient debout.

François Turmel explique que des consultations citoyennes sont prévues pour janvier.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Déplacement des sentiers

Le réseau de sentiers qui sillonne ce terrain privé, adjacent au parc Holliday, devra être déplacé. Plusieurs citoyens ont fait valoir leur crainte de perdre l’accès à cet espace de nature urbain, qu’ils utilisent notamment pour le ski de fond et la marche.

C'est un parc qui est beaucoup utilisé par les citoyens de Sept-Îles. On est en ville, on est en plein dans un service de proximité, la nature proche des gens. On peut venir courir ici le midi, donc c'est sûr que le premier réflexe, c'est de vouloir préserver ce parc qui rend service à tellement de citoyens à Sept-Îles, explique Vincent Carbonnelle, citoyen de Sept-Îles et usager du parc Holliday.

Je ne comprends pas que la Ville n’ait pas acheté ce terrain pour l'aménager encore mieux. C'est le parc le plus populaire en ville. Perdre ça, c'est assez triste merci!

Alain Plante, citoyen de Sept-Îles et usager du parc Holliday

La Ville favorable

De son côté, la Ville de Sept-Îles se dit en accord avec le projet résidentiel. L'administration municipale envisage déjà des solutions pour permettre à la population de continuer à profiter du parc, l'un de seuls du genre à Sept-Îles.

Le directeur général de la Ville, Patrick Gwilliam, explique toutefois que les options sont limitées.

On a vu cette problématique-là, alors c'est pour ça que la Ville a déjà entrepris des démarches là-dessus. On va proposer de chapeauter un comité de citoyens qui voudront bien entreprendre cette aventure-là et faire les communications avec les propriétaires du terrain.

À ce titre, des consultations citoyennes organisées par les promoteurs devraient débuter en janvier.

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !