•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Critiquée, Microsoft fait marche arrière quant à sa fonction « score de productivité »

Une travailleuse assise devant un ordinateur portable, un stylo à la main.

Microsoft a été criblée de critiques après avoir lancé son outil « score de productivité », qui permet de récolter des données sur l'utilisation que fait chaque membre du personnel des produits de l'entreprise.

Photo : getty images/istockphoto / iBrave

Radio-Canada

Après avoir reçu de vives critiques de la part d’activistes qui militent pour la protection de la vie privée, Microsoft annonce des modifications à son outil « score de productivité ».

Cela fait maintenant plus d’une semaine que les entreprises utilisant Microsoft 365 ont à leur disposition le nouvel outil score de productivité, qui permet de dresser un portrait d’ensemble du fonctionnement de leur organisation, selon ce qu’on peut lire dans un billet de blogue du géant du numérique.

Des graphiques montrent la productivité d'une personne.

Microsoft 365 mesure la productivité des activités du personnel.

Photo : Capture d'écran Microsoft 365

De plus, le logiciel peut traquer, anonymement ou non, la fréquence à laquelle chaque membre du personnel consulte les plateformes de Microsoft 365, d’Outlook à Teams. Ce détail a été pointé du doigt par nombre de personnes qui se portent à la défense de la vie privée, car le service pourrait permettre aux gestionnaires d'identifier les personnes qui ne contribuent pas suffisamment à la tâche.

Parmi les voix qui ont dénoncé la fonction, on compte David Heinemeier Hansson, cofondateur de l’outil de gestion de projet Basecamp, qui l'a évoqué sur Twitter comme étant le système de surveillance de travail le plus invasif jamais mis en place.

Des changements apportés

Microsoft n’a pas perdu de temps avant de réagir et a annoncé mercredi des modifications à son service afin de limiter les informations partagées aux têtes dirigeantes.

À l'avenir, les communications, les réunions, la collaboration sur le contenu, le travail d'équipe et la mobilité seront uniquement des données agrégées au niveau de l'organisation, ce qui donnera une mesure claire de l'adoption des principales fonctionnalités au niveau de l'organisation, a mentionné Jared Spataro, vice-président de Microsoft 365, dans un communiqué.

Il sera impossible d’utiliser le score de productivité pour accéder aux données sur la façon dont une personne utilise les applications et les services de Microsoft 365.

Jared Spataro

En plus de ne plus permettre à l’outil d’identifier le personnel individuellement, Microsoft a annoncé vouloir mettre davantage l’accent sur l’aspect productivité des organisations pour faire la promotion de son service.

Avec les informations de The Guardian, et Mashable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !