•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford s'en prend encore à la VG, qui déposera un rapport final lundi

La vérificatrice générale devrait voir son mandat raccourci selon Doug Ford « parce que 10 ans c'est trop long, même pour un premier ministre! »

Elle est en conférence de presse.

La vérificatrice générale de l'Ontario, Bonnie Lysyk.

Photo : Radio-Canada / Matéo Garcia-Tremblay

Radio-Canada

Après deux rapports cinglants, la vérificatrice générale (VG) de l'Ontario déposera un troisième et dernier rapport le 7 décembre.

Après l'environnement et la gestion de la pandémie, ce rapport final examinera la gestion de plusieurs autres ministères et secteurs, comme les affaires autochtones et les maisons de retraite.

Doug Ford est d'ailleurs revenu à la charge contre Bonnie Lysyk mercredi en disant que le mandat de la vérificatrice générale, qui est de 10 ans en Ontario, devrait être raccourci parce que 10 ans c'est trop long, même pour un premier ministre!

Après un bout de temps, il faut du sang neuf à la tête pour faire bien avancer les dossiers, a lancé le premier ministre de l'Ontario. Je ne vais pas faire de l'ingérence auprès du bureau de la VG, mais je pense que tout le monde doit rendre des comptes en Ontario, même elle.

Doug Ford en point de presse.

Le premier ministre ontarien Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Doug Ford réagissait à une enquête du Toronto Star qui allègue un mauvais climat de travail au sein du bureau de la vérificatrice générale parce que, selon le quotidien torontois, Bonnie Lysyk aurait contraint des employés à revenir physiquement au travail cet été, bien qu'ils craignaient pour leur santé.

Radio-Canada n'a pas été en mesure de corroborer ces allégations et le bureau de la VG refuse de se prononcer là dessus.

Mots durs de Ford envers Lysyk

Le premier ministre ontarien tient régulièrement des mots très durs envers la VG depuis la publication d'un rapport dans lequel Bonnie Lysyk a accusé son gouvernement d'avoir géré la pandémie de façon incohérente et désorganisée et d'un autre dans lequel elle le fustige sur son inaction en termes d'environnement.

Selon la ministre de la Santé, Christine Elliott, le rapport sur la gestion de la pandémie contient 21 pages d'inexactitudes et maintes hyperboles.

La vérificatrice générale de l'Ontario se défend d'avoir outrepassé son mandat. Bonnie Lysyk a été nommée à la tête de ce bureau en 2013.

La cheffe adjointe du NPD, Sara Singh, a aussi réagi à l'enquête du Star mercredi en disant que son parti avait pleinement confiance en la VG. Elle a demandé sans succès au gouvernement Ford de rendre public le plan élaboré par société de conseil McKinsey & Company pour le compte de la province.

Dans son rapport, la VG a révélé que l'Ontario a dû recourir en catastrophe aux services de firmes privées pour la mise en place d’un plan d'urgence et pour créer un réseau de laboratoires coordonné, parce que ceux-ci étaient désuets. La province a aussi retenu les services de McKinsey pour élaborer le plan pour la rentrée scolaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !