•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves du Manitoba en apprentissage à distance au début de janvier

Un enfant devant un écran d'ordinateur, dans un cours de mathématique à distance.

Les élèves auront des cours à distance entre le 4 et le 15 janvier.

Photo : Getty Images / pinstock

Les élèves de la 7e à la 12e années devront suivre les cours à distance pendant deux semaines après les vacances scolaires des Fêtes, annonce le ministre de l’Éducation du Manitoba, Kelvin Goertzen.

La mesure annoncée est obligatoire et vise à limiter la transmission de la COVID-19 après les vacances, explique la province. Le gouvernement est, en effet, préoccupé par la possibilité que les jeunes aient plus de contacts en dehors de leur résidence pendant cette période.

Nous avons vu, ailleurs au Canada et en Amérique du Nord, que les cas de COVID-19 augmentent généralement après les périodes de vacances, a affirmé Kelvin Goertzen en conférence de presse.

Des options pour permettre l’enseignement à distance seront aussi proposées entre le 4 et le 15 janvier pour les élèves de la maternelle à la 6e année, si les parents le désirent. Néanmoins, il sera toujours possible pour ces élèves d’aller à l’école, ainsi que pour les élèves de la 7e à la 12e années qui ont des besoins spéciaux.

Ces décisions, nous le savons, auront des impacts variés, a reconnu Kelvin Goertzen.

Nous ne les avons pas prises à la légère, mais en consultation avec la santé publique , en prenant en compte qu’on est toujours convaincu que le meilleur endroit pour que les élèves apprennent, c’est dans une salle de classe, quand cela est sécuritaire, a-t-il ajouté.

Une mesure temporaire

Le ministre a répété à plusieurs reprises que le but est que l’enseignement à distance soit temporaire. Il n’a pas voulu s’engager sur la possibilité que cette mesure soit prolongée au-delà des deux semaines prévues.

Faire des prévisions pendant la pandémie s’est avéré être une mauvaise affaire. Mais notre priorité est de faire en sorte que les écoles fonctionnent.

Le ministre de l'éducation devant un micro.

Le ministre de l'Éducation du Manitoba, Kelvin Goertzen.

Photo : La Presse canadienne / David Lipnowski

Il a, en tout cas, assuré que le centre d’enseignement à distance annoncé il y a quelques semaines par la province sera prêt à temps pour appuyer les enseignants et les élèves en janvier.

La province est en train de recruter 140 personnes pour travailler dans ce centre, dont des enseignants et des assistants.

La province assure qu’elle tente de recruter du personnel francophone pour ce centre. Le matériel [pédagogique] sera en français et en anglais, a ainsi affirmé la sous-ministre de l’Éducation, Dana Rudy, présente à la conférence de presse.

85 millions de dollars pour la sécurité

Le ministre de l’Éducation annonce aussi que la province dépensera 85,4 millions de dollars provenant du gouvernement fédéral pour la sécurité dans les écoles.

La situation évolue et le gouvernement reconnaît que nos écoles peuvent faire face à des pressions financières extraordinaires pour l’année scolaire 2020-2021, a déclaré Kelvin Goertzen.

Cet argent supplémentaire permettra de garder nos écoles en santé et sécuritaires, a-t-il ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !