•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 40 % des contacts étroits pourraient être évités en Outaouais

Une femme portant un masque chirurgical sort d'un bâtiment.

L'Outaouais rapporte 14 nouveaux cas de coronavirus et aucun décès de plus.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Thériault

Radio-Canada

Même si la tendance à la baisse se maintient ces derniers jours en Outaouais avec 14 nouvelles infections recensées mercredi, la directrice de la santé publique au Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais, Dre Brigitte Pinard, croit que la région pourrait encore faire mieux, notamment en matière de contacts étroits.

Selon les statistiques obtenues entre le 22 et 28 novembre, une amélioration par rapport aux semaines précédentes a été observée avec une moyenne de 35 cas par jour. Toutefois, le nombre de contacts étroits est plus élevé que la semaine précédente.

Selon Dre Pinard, 40 % des interactions de 15 minutes à moins de 2 mètres d’un cas positif sont évitables.

Ces contacts sont des amis ou encore ils sont arrivés lors des visites chez des membres qui n’habitent pas au même endroit ou bien dans le milieu de travail, a-t-elle expliqué.

Les plus récentes données en Outaouais n’indiquent aucun nouveau décès dans la région, le total reste à 81. 26 personnes se trouvent actuellement à l’hôpital dont 2 aux soins intensifs.

Malgré ces chiffres encourageants, la directrice de la santé publique au CISSS de l'Outaouais a indiqué qu’aucun changement de palier n'était à prévoir dans la région, et ce jusqu’au début de l'année prochaine.

Le gouvernement a mis le 11 janvier comme date butoir pour une réévaluation des paliers de couleurs pour le Québec, a-t-elle confié.

Cette réévaluation se fera à condition d’une tendance à la baisse soutenue des indicateurs de la propagation du virus dans la région ainsi que de la situation dans les autres régions du Québec

Dans l’ensemble de la province, les nouveaux cas de coronavirus grimpent de 1 514. Quant au nombre de décès, 43 de plus ont été comptabilisés, mais 2 ont été soustraits du nombre total, pour arriver à 7 125, une enquête ayant démontré qu’ils n’étaient pas attribuables à la COVID-19.

À Ottawa

Santé publique Ottawa (SPO) a déclaré, mercredi, 46 nouvelles infections à la COVID-19. Deux décès de plus ont aussi été recensés.

Au total, 8 567 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 dans la capitale fédérale et 378 décès sont survenus depuis le début de la pandémie.

SPO compte 23 patients hospitalisés et un malade se retrouve dans une unité de soins intensifs.

Les autorités de santé déclarent également deux éclosions supplémentaires. Trente et une éclosions sont toujours en cours à Ottawa.

Un cas à l'école Le Sommet de Hawkesbury

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) a rapporté mercredi un cas confirmé de la COVID-19 à l’École secondaire publique Le Sommet de Hawkesbury.

Dans une lettre envoyée aux parents, l'administration n’indique pas s’il s’agit d’un élève ou d’un membre du personnel.

Selon le BSEO, les élèves peuvent continuer de fréquenter l’établissement scolaire, car l’individu ayant reçu un résultat positif au coronavirus n’était pas présent à l’école.

On demande néanmoins aux parents de demeurer vigilants et de surveiller l’apparition de symptômes chez leurs enfants.

D’après les dernières données du BSEO, 17 nouvelles personnes ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19 en incluant le cas à l’école Le Sommet. Au total, 891 ont contracté le virus dans la région.

Les autorités régionales de santé ne déplorent aucun nouveau décès, le bilan reste ainsi à 31. Enfin, cinq personnes sont toujours hospitalisées.

L’Ontario connaît un bond de nouveaux décès liés à la COVID-19. La province en rapporte 35 portant le total à 3 698. Elle recense également 1 723 nouveaux cas de coronavirus.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !