•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec ne respecte pas son propre « contrat moral », accuse l'opposition

Gabriel Nadeau-Dubois s'adresse aux journalistes.

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a présenté une lettre signée par 94 scientifiques demandant au ministre de la Santé, Christian Dubé, de reconnaître les dangers de la transmission par aérosols.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

La Presse canadienne

Le gouvernement Legault échoue à prévenir les infections à la COVID-19 dans ses propres établissements et donc ne remplit pas sa partie du « contrat moral », accusent ensemble les partis d'opposition.

Mercredi, ils ont mené une charge à fond de train contre le gouvernement à qui ils reprochent de faire miroiter des rassemblements à Noël, alors que la situation se détériore et qu'il ne fait rien pour l'améliorer.

Est-ce que le gouvernement a vraiment fait son travail pour nous permettre de célébrer Noël? a demandé en point de presse le leader parlementaire du Parti libéral du Québec (PLQ), André Fortin.

Par exemple, 2300 soignants sont actuellement absents à cause de la COVID-19, et on interdit toujours le port du masque N95 dans les établissements de santé, sauf exception, a déploré Gabriel Nadeau-Dubois.

Le co-porte-parole de Québec solidaire (QS) a brandi une lettre signée par 94 scientifiques demandant au ministre de la Santé, Christian Dubé, de reconnaître les dangers de la transmission par aérosols.

Les signataires réclament qu'il intervienne auprès du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, pour protéger le droit du travailleur à avoir accès à une protection respiratoire adéquate.

C'est sans compter la situation dans les écoles, où le gouvernement à ce jour n'a pas cru bon d'installer des détecteurs de CO2 et des purificateurs d'air, a ajouté M. Nadeau-Dubois.

Le problème avec le contrat moral de François Legault, c'est qu'il est unilatéral. La CAQ pointe les Québécois du doigt et leur dit que si Noël est annulé, bien, ça va être de leur faute à eux.

Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire

Pendant ce temps-là, qu'est-ce que fait le gouvernement de son bord du contrat à lui? s'interroge encore Gabriel Nadeau-Dubois.

En conférence de presse mardi, le premier ministre François Legault a semblé préparer les esprits à devoir renoncer cette année aux rencontres et aux réjouissances du temps des Fêtes.

Il a dit que si la tendance se maintient, il faut s'attendre à le voir revenir sur sa décision d'autoriser deux rassemblements répartis sur quatre jours, du 24 au 27 décembre, avec un maximum de 10 personnes.

Le fameux contrat moral que proposait le gouvernement Legault, il est essentiellement résilié, a pour sa part réagi le porte-parole du Parti québécois (PQ) en santé, Joël Arseneau.

Qu'il cesse le faux suspense et qu'il nous dise les choses telles qu'elles sont.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !