•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister réclame des clarifications d'Ottawa sur la distribution de vaccins

Brian Pallister s'adresse aux médias le 20 janvier 2020.

Selon le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, les personnes vulnérables auront accès aux vaccins.

Photo : La Presse canadienne / Mike Sudoma

Radio-Canada

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, demande des clarifications à Ottawa au sujet de la distribution de vaccins. Il fait aussi l'objet de critiques pour ne pas avoir consulté davantage les Premières Nations dans ce dossier.

En conférence de presse mardi, Brian Pallister a affirmé que la distribution de vaccins représente une bouée de sauvetage pour rester en vie. Il exige des clarifications de la part d’Ottawa en ce qui a trait au choix des personnes qui recevront les vaccins en priorité.

Nous savons qu'il y aura un nombre de bouées de sauvetage limité, dit le premier ministre.

Des représentants du gouvernement fédéral affirment que les vaccins arriveront dans les trois premiers mois de l’année 2021.

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, a bon espoir que des vaccins seront offerts avant le mois de mars, à condition d’obtenir l’approbation de Santé Canada.

L'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, rappelle que les travailleurs de première ligne et les personnes les plus vulnérables sont celles qui pourraient recevoir les premières doses de vaccins, notamment les personnes âgées dans les foyers de soins de longue durée.

Theresa Tam affirme que les provinces et les territoires prendront la décision finale.

Questions entourant les personnes vulnérables

Brian Pallister tient à rassurer les personnes vulnérables, mais, selon lui les détails posent des problèmes quant à la réussite de la stratégie de distribution.

Est-ce que cela devrait être fait selon l’âge des personnes? Comment déterminer la vulnérabilité? Est-ce que ça devrait être déterminé selon l’origine ethnique? Est-ce que ça devrait être basé sur la race? Nous avons besoin de réponses à ces questions.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

J’ai soulevé ces questions avec mes collègues premiers ministres et je crois que bon nombre d’entre eux sont d’accord avec moi, mentionne Brian Pallister.

Brian Pallister est mal informé

Brian Pallister a indiqué que le nombre de voyageurs vers le nord de la province augmenterait si le vaccin était d'abord distribué aux Premières Nations.

Si un vaccin est offert dans les réserves du nord avant d’être disponible dans le sud du Manitoba, nous allons voir une migration de personnes qui veulent se faire vacciner dans les communautés du nord, craint-il..

Le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Arlen Dumas, affirme dans un communiqué que le premier ministre est mal informé.

Si le premier ministre s'intéresse vraiment à la distribution de vaccins pour les Premières Nations, je l’encourage à nous contacter avant de nous informer par l’entremise de questions provenant de journalistes.

Arlen Thomas devant une peinture montrant une coiffure de cérémonie à plumes d'aigles.

Le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Arlen Dumas, réfute la crainte du premier ministre concernant la distribution des vaccins au sein des Premières Nations.

Photo : Radio-Canada

M. Dumas précise que l'équipe d'intervention en cas de pandémie des Premières Nations, qui comprend une équipe d'experts qui travaillent avec l'Assemblée des chefs du Manitoba, est en discussion avec les autorités sanitaires provinciales au sujet de la distribution de vaccins.

Nos propres chiffres montrent que les membres qui vivent hors des Premières Nations sont tout aussi vulnérables et que beaucoup d'entre eux vivent dans le sud.

Arlen Dumas, grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba

Critiques des partis d'opposition

Le chef du Parti libéral, Dougald Lamont, affirme que les commentaires de Brian Pallister au sujet de la distribution des vaccins sont discriminatoires et alarmistes.

C’est une chose complètement méprisable à dire, souligne-t-il. Ça n’a pas de sens. Je ne pense pas que cela soit basé sur la réalité.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba, Wab Kinew, déclare que le premier ministre ne rend pas service aux Manitobains en ne divulguant pas d'autres informations.

Le chef de l'opposition officielle critique aussi l’analogie du premier ministre au sujet de l’arrivée des vaccins, en les comparant à des bouées de sauvetage.

Quand nous parlons de bouées de sauvetage, nous pensons au Titanic et au fait que tout le monde qui n'a pas réussi à s’en sortir.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !