•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sapins de Noël s'envolent vite

Un employé barbu observe un sapin de Noël dans une cours de vente de sapins.

Les scouts de Copper Cliff ont vendu une grande partie de leur stock de sapins.

Photo : Facebook : @coppercliffscouting

Radio-Canada

Les Canadiens se préparent à célébrer un Noël en présence de la COVID-19 et la demande de sapins augmente nettement et certaines espèces convoitées du conifère manquent déjà.

Les Scouts de Copper Cliff, à Sudbury, qui vendent des sapins de Noël depuis près de 24 ans, n'ont jamais observé un tel engouement pour l'arbre à décorer.

« C'était complètement fou! Jamais, jamais je n'ai vu une telle chose. En une heure et demie, nous avons vendu plus de 100 arbres. »

— Une citation de  Kerry Radey, chef de groupe, Scouts de Copper Cliff

Selon Shirley Brennan, directrice de l'organisme Christmas Tree Growers of Ontario, la demande de sapins a augmenté de 25 % cette saison. Elle attribue cette hausse à la pandémie.

De plus, la directrice fait remarquer qu'habituellement les gens se regroupent pour fêter Noël alors que cette année, en raison des restrictions, les gens doivent rester chez eux.

« Les gens n'ont pas eu de plaisirs cette année, et ils veulent vraiment saisir l'opportunité [de Noël]. »

— Une citation de  Shirley Brennan, directrice de l'organisme Christmas Tree Growers of Ontario

Dès lors, confiné chez soi, explique-t-elle, chaque foyer veut avoir son propre sapin de Noël. Mais elle ajoute que ce n'est pas la seule motivation des consommateurs en prévision de Noël.

« Beaucoup de gens nous ont dit que puisqu'ils sont [confinés] et qu'ils ne peuvent sortir, ils veulent décorer la maison plus tôt [dans la saison de Noël] »

— Une citation de  Shirley Brennan, directrice de l'organisme Christmas Tree Growers of Ontario

Très recherchés, les sapins Fraser manquent

La directrice de l'organisme Christmas Tree Growers of Ontario estime que la diminution de l'offre de sapins cette année est due à une mauvaise saison il y a environ 10 ans.

On voit des rangées de sapins Fraser.

Les sapins Fraser sont très convoités pour Noël (archives).

Photo : Radio-Canada

« Le sapin Fraser est [le favori] des sapins de Noël, mais vous aurez de la difficulté à en trouver un cette année. »

— Une citation de  Shirley Brennan, directrice de l'organisme Christmas Tree Growers of Ontario

Au marché Neal's Country Farm & Market, à Sault-Ste Marie, Allyson Neal encourage les consommateurs à choisir des sapins d'espèces sous-estimées, telles que les pins sylvestres (scotch pine).

Et même pour ces espèces, souligne-t-elle, les gens devraient se presser à en acquérir un, prévient-elle.

« L'an dernier, des gens ont pleuré parce qu'ils n'ont pas réussi à avoir un sapin de Noël. J'ai bien peur que cela se reproduise cette année. »

— Une citation de  Shirley Brennan, directrice de l'organisme Christmas Tree Growers of Ontario

Madame Brennan conclut en indiquant que si la demande continue à ce rythme, elle n'aura plus de sapins à offrir d'ici la semaine prochaine.

Selon les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !