•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des familles évacuées à la suite d'inondations dans la région de Sussex

Une rivière au eaux brunes avec un taux d'eau énorme.

Des familles ont dû être secourues par bateau tard en soirée mardi.

Photo : CBC / Gary Moore

Radio-Canada

Plusieurs résidences de la région de Sussex, au Nouveau-Brunswick, ont été inondées, à la suite des fortes pluies, dans la nuit de mardi à mercredi. Une hausse importante du niveau d’eau de la rivière Kennebecasis et du ruisseau Trout, qui traverse Sussex, a été enregistrée.

À la demande des autorités municipales, des bénévoles de la Croix-Rouge canadienne ont organisé un hébergement d’urgence pour 16 résidents de 11 maisons touchées. Une aide supplémentaire pourrait être fournie plus tard dans la journée en fonction de l’état des inondations, peut-on lire dans un communiqué de la Croix-Rouge mercredi matin.

Le maire de Sussex, Marc Thorne, affirme que les résidents de la région sont dévastés par les pluies diluviennes qui se sont abattues dans leur secteur.

Marc Thorne, le maire de Sussex, devant une rivière. Le maire porte un masque sanitaire.

Le maire de Sussex, Marc Thorne, a affirmé que les résidents sont dévastés par la tempête de pluie de cette semaine.

Photo : CBC/Gary Moore

Marc Thorne croit que cette tempête est pire que les terribles inondations qui ont eu lieu dans la région en 2014. Ces inondations avaient causé environ 18 millions de dollars de dégâts, selon le maire.

À l’époque, un blocage de la rivière avait entraîné un état d’urgence et forcé les habitants à évacuer leurs maisons.

Les gens ont le cœur brisé parce qu’ils ont déjà vécu cette situation auparavant, a-t-il déclaré mercredi.

Jacques Lavigne devant des dégâts causés par une inondation en 2014.

Jacques Lavigne, sinistré de Sussex Corner, devant les dégâts causés par une inondation en avril 2014 (archives)

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

La nuit a été difficile, confirme Jacques Lavigne, l'un des 16 sinistrés de Sussex Corner. Ici, on se croyait vraiment à Venise.

Tout le monde est inondé ici. Nous, on a un sous-sol. Puis dans le sous-sol, j’ai six pieds d’eau. Puis à ce moment-là ce qui arrive, ça va être la même chose pour la plupart des gens, c’est que je n’ai plus de fournaise, dit-il.

Une route endommagée et inondée.

Plusieurs routes de la région ont été endommagées lors de la tempête de pluie.

Photo : Gary Moore/CBC

Inondations localisées dans la province

Les régions du centre et du sud-ouest du Nouveau-Brunswick ont reçu entre 40 et 120 millimètres de pluie entre mardi et mercredi matin.

Certaines régions du sud-ouest de la province s’attendaient à recevoir jusqu’à 180 millimètres.

Lundi, l’Organisation des mesures d’urgence a demandé à la population d’être prête en cas d’inondations localisées, et de limiter les déplacements non essentiels sur les routes où il pourrait y avoir des accumulations d’eau.

L'eau d'une rivière entre à l'intérieur des terres près de maisons.

En janvier 2019, une inondation survenue à Sussex a entraîné l'évacuation de 38 résidents.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

La région de Sussex et Sussex Corner a été la zone la plus touchée par la forte pluie dans la province, a déclaré Geoffrey Downey, un porte-parole de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick.

Certaines zones sont aussi inondées à Saint-Jean, où des routes touchées sont actuellement fermées. Elles pourront rouvrir une fois que les niveaux d'eau auront baissé.

La Ville demande aux automobilistes d’être extrêmement prudents au volant.

Les sections de l'avenue Rothesay sont réduites à une voie et certaines rues sont complètement fermées.

Il est conseillé aux automobilistes d'utiliser l'avenue John T. McMillan pour se rendre à Glen Falls.

En plus des inondations, le Nouveau-Brunswick enregistre aussi plusieurs pannes de courant sur son territoire mercredi.

Avec les informations de l'émission La matinale et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !