•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chevreuil coiffé d'une guirlande de lumières surprend des Britanno-Colombiens

Un chevreuil avec un jeu de lumières de Noël entortillé sur ses bois.

Le chevreuil a été vu par plusieurs habitants de l'île Bowen.

Photo : Soumise par Erich Harbich

Radio-Canada

Un chevreuil décoré de lumières de Noël bien malgré lui a été aperçu sur l’île Bowen, au nord-ouest de Vancouver. Un jeu de lumière est entortillé sur les bois de l'animal qui suscite maintenant la curiosité des passants. Il est surveillé par les responsables de la faune, qui s'assurent que la décoration ne nuise pas à sa santé.

Plusieurs habitants de l’île Bowen ont partagé des photos de l’animal avec ses décorations festives, mais inquiétantes.

Les lumières ne représentent toutefois pas un danger pour l’animal puisqu’il est toujours en mesure de boire, de se nourrir et de se sauver du danger en cas de besoin, selon l’agent de conservation Erich Harbich.

S’il y a des inquiétudes par rapport à sa mobilité ou à sa capacité de survie, alors nous interviendrons, dit-il, en ajoutant que si les lumières doivent être retirées, il serait préférable de le faire sans tranquilliser l'animal.

Plusieurs résidents ont communiqué avec les agents de la faune au cours des dernières semaines, car ils s’inquiétaient pour le bien-être de l’animal.

Shari Ulrich a aperçu l’animal alors qu’elle marchait dans le quartier Cates Hill, dimanche. Je me suis demandé s’il s’agissait vraiment de lumières de Noël sur ses bois, se remémore-t-elle.

En approchant, elle a découvert que le cerf de virginie s’était emmêlé dans la décoration de près de dix mètres et que des fils lui pendaient au cou. Ça semblait étrange et inconfortable et mal, souligne l'insulaire.

Elle a songé à lui retirer les lumières de Noël, mais lorsqu’elle s’est approchée à moins d’un mètre, elle a noté les bois très pointus du cervidé et a changé d'idée.

Décorer à deux mètres du sol

L’agent de la faune Erich Harbich souligne l’importance d’installer les décorations des fêtes à une hauteur de plus de deux mètres du sol pour éviter ce genre de situation. Le chevreuil, assez âgé selon lui, s’est vraisemblablement pris dans les lumières en visitant la cour d'un habitant de l'île.

Ce n’est pas quelque chose qu’on observe tous les jours, dit-il.

Ce n’est toutefois pas la première fois qu’un incident semblable se produit puisque le mois dernier, un cerf de virginie a été vu à Prince Rupert avec un ballon d'exercice rose coincé entre ses bois.

En 2017, un cerf surnommé Hammy, également de Prince Rupert, avait fait le tour des journaux, car il avait un morceau de hamac accroché à la tête.

Le chevreuil de l'île Bowen voulait peut-être se faire passer pour Rudolph, ou, comme beaucoup de Britanni-Colombiens, il a voulu combattre la morosité pandémique, il en reste qu'il est le premier cervidé décoré connu de l'histoire de la province.

Avec les informations d'Alex Migdal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !