•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers un 24e conseiller municipal à Ottawa

Une carte d'Ottawa divisée par quartier.

Le Comité des finances a apporté des modifications le 1er décembre à cette carte proposée par des consultants. Le plus grand changement verrait le quartier appelé RW-6 s'étirer plus à l'est pour capturer une zone rurale qui comprend Sarsfield et Navan.

Photo : Ville d'Ottawa

Radio-Canada

Le Comité des finances et du développement économique de la Ville d'Ottawa accepte l'ajout d'un 24e élu autour de la table du conseil municipal qui devra trancher dans les prochains jours.

Des consultants embauchés par la Ville d'Ottawa ont recommandé de céder le sud du chemin Wilhaven à Cumberland au quartier Osgoode.

Ce mardi, le comité a accepté d'ajouter un 24e siège à la table du conseil. Celui-ci a toutefois modifié les recommandations des experts pour assurer la représentation de la communauté francophone.

Caroline Etter, présidente de l'Association communautaire de Sarsfield, se plaint depuis des mois d'une incompréhension du fait français dans le redécoupage électoral à Ottawa.

Encore une fois, les communautés rurales sont ignorées, les francophones aussi sont ignorés à la Ville d'Ottawa, avance-t-elle, en entrevue. Elle a choisi de faire valoir son point de vue auprès des élus et cela aura été payant puisque des modifications ont été apportées à la proposition initiale.

Pour notre communauté, pour la communauté de Navan et Cumberland, ça fait en sorte que nos préoccupations et surtout nos voix ont été entendues.

Caroline Etter, présidente de l'Association communautaire de Sarsfield

Ces résidents nous ont envoyé un message clair et nous devons les écouter, mentionne le maire de la Ville, Jim Watson. Les quartiers de Barrhaven et Riverside-Sud seront désormais représentés par trois conseillers plutôt que deux.

Je pense que la décision du comité aujourd'hui c'est une grande victoire pour la communauté francophone dans l'est de la ville, à Orléans et Cumberland, ajoute le maire.

Cumberland est le quartier le plus francophone d'Ottawa. La langue maternelle du tiers de ses habitants est le français. Il n'est plus question de le scinder en deux.

Diviser cette section du quartier et la céder à Osgoode aurait dilué la proportion de francophones dans les trois quartiers. En amenant Orléans dans l'équation, les élus font un compromis.

Comme j'ai dit, ce n'est pas parfait, mentionne la conseillère municipale de Cumberland, Catherine Kitts. Je pense que c'est un compromis.

Le maire d'Ottawa reconnaît que les consultants ont fait du bon travail, mais estime qu'il revient aux conseillers de prendre la décision concernant le découpage électoral puisque ceux-ci connaissent leur quartier mieux que n'importe qui.

Le dernier mot reviendra cependant au conseil municipal qui devra trancher, le 9 décembre prochain.

Avec les informations d'Antoine Trépanier et de Kate Porter de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !